Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Apologie des poètes 2

De G à M

voir les apologies de A à G  de M à Z

Paul Gilson par Frédéric Jacques Temple

PAUL GILSON (1906-1963)
Sans Paul Gilson, la poésie n’aurait sans doute pas franchi la porte de la Radio. Il profita de son poste de directeur des programmes, au lendemain de la dernière guerre, pour infiltrer de nombreux poètes,
tant à Paris que dans les régions relevant de la RDF, puis RTF, et de nouer des liens avec les pays francophone

Lire la suite 


Xavier Grall par sa fille Isabelle Grall / par Mireille Guillemot/ Yvon Le Men
Voir la fiche poéthèque de Xavier Grall
Par Isabelle Grall : Je me souviens de lui comme si c’était hier /De ses yeux qui rêvaient de voyages, de routes, de soleil... Lire la suite
Par Mireille Guillemot : Aujourd’hui, en ces temps de ténèbres, relire Xavier Grall, le grand poète breton disparu en décembre 1981, est d’une brûlante actualité. Lire la suite
Lire également l'apologie d'Yvon Le Men

G. Louis Godeau par Georges Cathalo

 

Louis Guillaume par Max Alhau

Georges-L. Godeau (1921-1999) écrivait de courts poèmes pour conserver une
trace même fugace de ce qu’il vivait et de ce qu’il observait. Son réel talent de
poète fut de réussir dans le pari de la simplicité sans jamais trahir son émotion
première.

Lire la suite


Comme Gérard de Nerval, Louis Guillaume avait deviné que « le rêve est une seconde
vie ». Il n'aurait pas été étonné de celui que j'ai fait de lui une nuit, il y a longtemps.

Lire la suite

       

Eugène Guillevic par Martine Blanché

 

par Yvon Le Men

Quand le jeune Eugène Guillevic arrive en 1919 avec sa famille en Alsace, suite à la mutation de son père dans le canton de Ferrette, l’adolescent ne maîtrise pas le breton de son enfance, contrairement à ses parents qui continuent à le parler entre eux. Lire la suite

Voir les fiches poéthèque de Guillevic et de Martine Blanché
 
Quand je demandai à Guillevic à quel âge il avait commencé à être heureux, il me répondit : « Après quarante ans ». Lire la suite
 

Christian G Guez Ricord par D. Sorrente

 

Anna Gréki par Gisèle Sans

« Pourquoi le nom du navire puisqu’il est l’heure de l’étoile » : cette inscription se trouve au 66 de la rue Jules Moulet, une rue de Marseille située au pied de la colline de Notre Dame de la Garde. Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Dominique Sorrente

   

Ma rencontre avec Anna Gréki à Alger en juin 1964 a les yeux pleins d’étoiles de la jeunesse : j’avais dix-huit ans. Poète en secret, je sus d’emblée reconnaître en elle ce feu intérieur qui illumine la vie de ceux qui veulent le meilleur pour les hommes et qui refusent d’accepter l’ordre des choses.  Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Gisèle Sans


Mireille Havet par Rebecca Behar

 

André Hardellet par Philippe Leuckx

«En rose vif, habillée par Coco Chanel, le visage plâtré, les yeux cernés de rouge, elle jouait la mort dans l’Orphée de Jean Cocteau». Le jour de l’armistice, Mireille Havet, le jour de l’armistice pourquoi elle était seule un tel jour de fête et elle répondit « que voulez-vous, on nous tue nos amis »Le journal de 1919 commence par l’enterrement de Guillaume Apollinaire qui la sacra « sa petite poyetesse ». Lire la suite

  Le sixième livre d’Hardellet à être réédité dans la collection de poche L’Imaginaire, « Donnez-moi le temps » est le dernier livre paru du vivant de son auteur, mort le 24 juillet 1974. (...)Notre archiviste du Temps perdu sait que ce temps analysé, retenu, ténu, lui est désormais compté et l’un des derniers adjectifs qu’il se donne correspond bien à son esprit, à son âme de poète hors des sentiers battus : « réfractaire ».
Lire le texte complet

Jean-Paul Hameury par Michel Dugué
Jean-Paul Hameury fut un écrivain discret, se tenant résolument à l'écart, jusqu'à refuser, du moins les dix dernières années de sa vie, des propositions de lecture en public ou des participations à des émissions de radio... Lire la suite

Voir la fiche de Michel Dugué

Marcel Hennart par Marc Dugardin

 

Yves Heurté par Georges Cathalo

Marcel Hennart… certains le qualifiaient de lunaire, soulignant ainsi sa distraction, ses hésitations dans les situations pratiques de la vie quotidienne, le retrait un peu timide qui semblait toujours être le sien... Lire la suite Voir les fiches poéthèque de

Marcel Hennart et de Marc Dugardin

  D’une insatiable curiosité, Yves Heurté (1926-2006) aura abordé à peu près tous les genres littéraires avec autant de bonheur mais c’était la poésie qui était son domaine de prédilection. Lire la suite

Max Jacob par Marc Bonan

 

Jean Joubert par Annie Estèves

C’est en 1945, à Alger, que j’ai acheté le premier livre de Max Jacob publié la même année par la NRF : Conseils à un jeune poète suivis de Conseils à un étudiant. La bande de
papier jaune qui entourait l’ouvrage annonçait : Un nouvel art poétique. Lire la suite
Voir la fiche poéthèque de Max Jacob
 

Dans l’incrédulité de sa disparition, j’ai rassemblé les traces du poète : livres, revues, lettres, textes manuscrits, « livres pauvres », livres d’artiste, galets-haïkus, petits livres-objets soigneusement calligraphiés, photos, enregistrements…
Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Jean Joubert


Kateb Yacine par Habib Tengour

 

Jean L'Anselme par Guénane

La personnalité de Kateb Yacine est de celles qui déchaînent les passions. Malgré les nombreux articles et études qui lui sont consacrés, l’auteur déroute toujours, impénétrable et limpide comme le peuple qui vibre en lui et le déchire. Il est le seul écrivain maghrébin à avoir été un mythe de son vivant. J’ai aimé Yacine grâce à Jacqueline Arnaud qui me le fit connaître à la fin des années 70. Lire la suite  

L'amitié est un bouquet de vos lettres.
Pour parler de toi, Jean L' Anselme, toi qui as su garder toutes les lettres amies de ta longue
vie, c'est dans les tiennes que je vais replonger. Lire la suite

Voir les fiches poéthèque de Jean L'Anselme et de Guénane


Henri-René Lafon par Olivier Salon

 

Boby Lapointe par Patrice Delbourg

Voilà un poète qui ne se prend pas au sérieux.
Et un fort bon poète. Qui connaît la versification, l’alexandrin classique, les jeux de langage, les tropes et les figures de style. Et qui en joue à merveille.  Lire la suite
 

Ils n'ont l'air de rien, ces quelques pas qui vous mènent du rideau au micro. Mais ce minuscule espace-temps détermine le plus souvent la cylindrée d'une vedette de music-hall...Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Patrice Delbourg


André Laude par Pierre Kobel

 

Gérald Leblanc par Hélios Sabaté Beriain

Il criait l'injustice à tous, il était irascible et souvent agressif. Il est mort seul, pauvre, malade dans une chambre de Belleville en juin 1995 à l'âge de 59 ans. Je n'ai fait que le croiser dans quelque bistrot, dans les années soixante-dix, quand il écrivait encore dans le Monde... Lire la suite
Voir la fiche poéthèque d'André Laude

   Gérard Leblanc est un poète acadien, né le 25 septembre 1945 à Bouctouche au Nouveau-Brunswick, mort le 30 mai 2005 à Moncton où il habitait depuis ses études en 1971.
Je ne l’ai bien connu que sur la fin de sa vie, notre amitié fut intense... Lire la suite
 

Jean Laugier par Martine Magtyar

 

Robert Marteau par B. Engel-Roux

Jean LAUGIER est né à l'aube du 11 juin 1924 à Saïgon, alors province française, en Cochinchine, d'un couple d'émigrés français : son père Edmond Laugier, qui écrivait sous le nom de Léandre Muraire, né à Marseille, fonde et dirige un journal de presse coloniale à Saïgon... Lire la suite  

« Même le temps est accepté, ce provisoire des merveilles » : 

Robert Marteau est mort en mai 2011,  nous laissant une œuvre poétique ample et diverse et des mieux éditées. Avec Mont-Royal et Fleuve sans fin, il a entrepris un Journal en poèmes où les annotations, proches de celles de Jaccottet, laisseront bientôt la place à la longue suite en sonnets des Liturgie. Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Bernadette Engel-Roux


Jean Malrieu par Pierre Dhainaut et Yvon Le Men

Jean Malrieu aurait sans doute approuvé que sur la stèle de sa tombe on grave ce vers des Maisons de feuillages. Mais autant qu’à une pierre, il l’aurait confié au vent. S’il a parfois douté de lui, il n’a jamais douté de la poésie.
Lire la suite

J’avais traversé la France pour rencontrer Jean Malrieu à cause d’un vers qui s’échappa de l’un de ses livres, Le bruit court qu’on peut être heureux. Je l’ai pris au mot. Si le bruit court, je vais le rattraper et découvrir celui qui l’a dit. Lire la suite

Voir les fiches poéthèque de Jean Malrieu, de Pierre Dhainaut et Yvon Le Men


Bernard Mazo par Jean-Luc Despax

 

par Max Alhau 

Bernard Mazo aura passé sa vie à défende la poésie et à écrire des poèmes. Il a publié une dizaine de recueils dont Cette absence infinie (L'idée bleue, 2004), La cendre des jours (Voix d'encre, 2009 – Prix Max Jacob 2010 ) Lire la suite

 

 

 

 

 

Bernard Mazo aura passé sa vie à défende la poésie et à écrire des poèmes. Il a publié une dizaine de recueils dont Cette absence infinie (L'idée bleue, 2004), La cendre des jours (Voix d'encre, 2009 – Prix Max Jacob 2010 ) Lire la suite


Voir la fiche poéthèque de Bernard Mazo Voir la fiche poéthèque de Max AlhauVoir la fiche poéthèque de Jean-Luc Despax

 


Thierry Metz par Cédric Le Penven

 

par Isabelle Lévesque


Voilà près de vingt ans maintenant que je parcours l’œuvre de Thierry Metz et j'ai toujours cette impression, à chaque lecture, qu'un ami a passé un bras autour de mes épaules et m'a indiqué une direction insoupçonnée pour qu'une rencontre entre soi et soi-même ait lieu. Lire la suite

 

 


Au départ, il y a dix ans, le nom choisi d’un poète : Thierry Metz. Sur le site de l’un de ses derniers éditeurs, Pleine Page (à Bordeaux), quelques vers extraits du recueil qui deviendra livre de chevet, livre d’heures ou matière du rêve : Terre. Lire la suite

Voir les fiches "poéthèque" de Thierry Metz et Cédric Le Penven


Rouben Mélik par Seda et Nathalie Mélik

 

Janine Mitaud par Claude Ibrahimoff

En évoquant la personnalité et l’œuvre poétique de notre père, il ne s’agit pas pour nous de savoir de quel rameau nous provenons, quels aïeux ont cheminé dans la douleur et dans la joie pour que nous arrivions à ce 21ème siècle promis à nos enfants avec son lot de craintes et d’approches de fin du monde. Non rien de tout cela, seulement rappeler une vie, une œuvre, dans ce 20ème siècle de malheurs et d’espoirs…Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Rouben Mélik

  Quand j’évoque ma mère, je la revois inévitablement assise en tailleur sur un tapis ou sur son lit, un bloc et un stylo à la main – sa position préférée pour écrire. Elle aimait cet aspect minimaliste de l’écriture qui se pratique partout, dans un café, dans un bus, au jardin. Lire la suite

Serge Michenaud par FJ Temple

« Il est des poètes dont l’œuvre souffre d’une malédiction par-delà leur mort. C’est le cas de Serge Michenaud », n’hésite pas à écrire Robert Sabatier dans son Histoire de la Poésie Française. Lire la suite

Voir la fiche poétthèque de FJ Temple

 

Jules Mougin par Dominique Cagnard

 

Alain Morin par Marianne Auricoste

Un poème postal de Jules Mougin sur une boîte de camembert reçu le 14 juillet 1995
Mon pays!
La France!

Lire la suite

Voir la fiche "poéthèque" de Dominique Cagnard

 

J'ai bien connu Alain Morin, c'était un homme extrêmement sensible, aigu, discret. Un poète habité, tout à la fois douloureux et lumineux... Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Marianne Auricoste

 

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter