Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
La situation du Printemps des Poètes



MERCI ET BONNE ANNEE

Chers Amis,

2014 sera l'année d'un nouveau départ pour le Printemps des Poètes. Je puis vous annoncer aujourd'hui que les graves difficultés que nous avons rencontrées seront surmontées, d'une part au prix d'une mutation de notre petite structure (départ de deux collaboratrices, ainsi que ma mise à la retraite administrative en septembre), d'autre part grâce au succès de l'appel à dons que nous avons lancé : nous avons recueilli plus de 8.500 €, auxquels viennent s'ajouter 6.000 € attribués à notre association par le groupe Europe Ecologie les Verts, qui a puisé dans sa réserve parlementaire pour nous venir en aide, grâce notamment à Marie-Christine Blandin, Présidente de la commission Culture du Sénat.

Un autre événement heureux va être décisif pour notre survie : la BNF, grâce à l'entremise de Mikael Hautchamp, poète et directeur général adjoint de la BNF, et de Bruno Blasselle, directeur de la bibliothèque de l'Arsenal, va nous héberger bientôt à la bibliothèque de l'Arsenal justement.
Décisif aussi le soutien déterminé du ministère de la Culture et du Centre national du Livre.
Le ministère de l'Education nationale enfin, sans doute en raison du fort soutien qui s'est manifesté en notre faveur, nous a attribué en décembre dernier un complément de subvention de 15.000 €
(il n'en reste pas moins que nous sommes passés de 160.000 € à 45.000 € en deux ans).

Le pari du maintien de notre activité étant tenu, nous préparons activement, avec un enthousiasme intact, le 16e Printemps des Poètes. Depuis toujours, c'est la mobilisation de nos milliers d'amis et partenaires, à travers la France et à l'étranger, qui a assuré le succès du Printemps des Poètes. Ce sera plus que jamais le cas cette année. Nous voulons ici remercier chacun et chacune pour son soutien moral, financier, son engagement pour la cause de la poésie.
Il est donc vrai, comme le disait Holderlin, que "là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve".


Merci à tous et bonne année !


Lettre de 31 personnalités à François Hollande

 


Chers Amis,


Contrairement aux « assurances » données publiquement il y a quelques mois par son chef de cabinet, et par lettre aux parlementaires qui l'avaient saisi de nos difficultés, le Ministre de l'Education nationale a notifié une nouvelle réduction violente de sa subvention, qui est passée en deux ans de 160.000 € à 30.000 € (- 50.000 € en 2012, - 80.000 € en 2013).

Outre que cela contredit cyniquement les déclarations du Ministre affirmant la priorité à l'action artistique (toutes les associations à but culturel sont concernées par ce désengagement), cela témoigne d'une ignorance et d'un mépris consternants à l'égard du travail de formation, d'information, d'interface et d'accompagnement que nous menons depuis bientôt quinze ans auprès des établissements scolaires.

Même si le Ministère de la Culture, via le Centre national du Livre, maintient avec détermination son soutien pour 2014 afin de permettre la tenue de l'édition, nous nous trouvons, on l'imagine aisément, devant de nouvelles et graves difficultés financières.

Face à cette situation, nous pourrions opter pour la démission, l'abandon et la dissolution de notre association. Nous avons néanmoins décidé, sans nous interdire de dénoncer l'inconséquence des choix du Ministère de l'Education nationale, d'éviter un tel gâchis en tentant de préserver le centre de ressources et d'assurer la survie du Printemps des Poètes.

Cela implique des mutations structurelles importantes :
          - la réduction de l'équipe à 3 salariés permanents et ma mise à la retraite administrative (mon salaire d'enseignant détaché n'étant plus pris en charge depuis 2010 par le Ministère de l'éducation). Je continuerai néanmoins d'assurer la direction artistique le temps nécessaire et ferai tout pour favoriser la mutation de l'association et la création d'une nouvelle dynamique.
          - un déménagement qui permettra d'économiser le coût du loyer que nous payons à Paris
          - le développement de prestations payantes : par exemple, formations, conseil et expertise auprès de partenaires institutionnels ou privés.

Il nous faut cependant, pour assurer cette mutation, passer un cap financier critique, étant donné le déficit cumulé, malgré nos efforts constants d'économies budgétaires ces dernières années.

Nous avons donc décidé de lancer un appel à dons auprès des milliers de personnes qui nous ont manifesté leur soutien l'an dernier, et croient à la nécessité de la survie du Printemps des Poètes. Merci d'avance à ceux qui pourront nous aider, dans la mesure de leurs moyens.
Nous sommes résolus à nous battre avec vous pour que perdure notre utopie, qui est la meilleure objection aux calculs à courte vue qui sacrifient sans état d'âme les exigences de l'esprit sur l'autel de la finance.
 

Jean-Pierre Siméon
Directeur artistique du Printemps des Poètes


Les dons en faveur du Printemps des Poètes peuvent être défiscalisés (un reçu peut être adressé par mail). En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous aurez la possibilité d'effectuer votre don en ligne ; un chèque peut également être envoyé au siège de l'association : Le Printemps des Poètes - BnF Arsenal, 1 rue de Sully - 75004 Paris
Les informations concernant cet appel à dons seront disponibles à tout moment auprès de l'association.


 

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter