Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  

Apologie du poète : Témoignage pour ceux qui auront connu le poète en question, d'un portrait, d'une étude ou d'une simple rêverie... Nous lirons toutes les propositions qui nous parviendront et retiendrons celles qui nous paraissent les plus pertinentes. Les apologies sont présentées par ordre alphabétique d'auteurs.
De A à G (ci-dessous) -
Voir les apologies de G à M - de M à Z

Voir le projet A chacun son poète - Voir le projet des Surgissantes

Alphonse Allais par Patrice Delbourg   Maxime Alexandre par Roland Reutenauer
A.A. des initiales en forme d'éclats de rire! Alphonse Allais, premier humoriste français et pas seulement par ordre alphabétique, Alphi, notre Roméo, fidèle pote Allais, compagnon de calembour, merveilleux tueur à gags... Lire la suite
Voir la fiche poéthèque de Patrice Delbourg
 

Il est né en 1899 à Wolfisheim, près de Strasbourg, dans une famille juive. En 1917, il rencontre à Zürich le cofondateur du mouvement Dada Hans Arp, autre réfugié alsacien, qui restera son ami jusqu’à la mort de ce dernier... Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Roland Reutenauer


Guillaume Apollinaire par Laurent Grison

 

Louis Aragon par Lucien Wasselin

Exilé, esprit voyageur, poète de l’errance, Guillaume Apollinaire (1880-1918) compose le calligramme « Voyage » (Calligrammes, 1918) comme un « poème-paysage », selon sa propre expression... Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Laurent Grison

 

Je n'ai pas connu Aragon mais je l'ai beaucoup lu et relu. Je me souviens, en particulier, de mon adolescence et de ma lecture du dictionnaire Larousse qui fut longtemps le seul ouvrage présent dans la maison de mes parents hormis mes livres de prix scolaires !... Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Lucien Wasselin


Maurice Audejean par Laurent Albarracin

 

Rose Ausländer par Sabine Aussenac

« En quelle langue tenir parole ? » demande Maurice Audejean dans Le Peu et l’impossible. C’est-à-dire, quelle parole est à la fois parole et acte ? Quelle parole tient ce quelle promet et maintient la promesse ? C’est bien sûr à la poésie que l’on songe pour répondre à cette question. Lire la suite   C’est un matin de 1995, à la bibliothèque du département d’Études Germaniques de l’université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, que je plongeais, par hasard ou par miracle, pour la première fois dans l’œuvre bouleversante de Rose Ausländer. Lire la suite

Lucien Becker par Antoine Boisseau

 

Luc Bérimont par Jean-Pierre Siméon

L’œuvre complète du poète Lucien Becker (1911-1984) est parue en 1997 à La Table Ronde, édition établie et présentée par Guy Goffette.  Lire la suite

Voir la fiche poéthèque d'Antoine Boisseau

Lire l'apologie de Michel Baglin

 

(1915-1983). En poésie aussi, le temps permet de remettre en perspective les parcours et les oeuvres et, passés les modes et les engouements circonstanciels, de reconsidérer leur présence et le poids de leur parole. Lire la suite

Voir les fiches "poéthèque" de L. Bérimont
et de J-P Siméon


Alain Borne par Geneviève Briot

 

Pierre Boujut par Roland Nadaus

Parler d'Alain Borne s'impose à moi. Pierre Seghers disait qu'il était avec Paul Eluard l'une des grandes voix amoureuses du XXe siècle. Ses poèmes de passion et de sensualité jaillissent peut-être d'autant plus intensément qu'il est hanté par la mort... Lire la suite  

J’ai 17 ans -et je suis très sérieux : bac philo dans quelques mois. Avec quelques condisciples nous avons créé une revue. Philippe Soupault, chaque semaine qu’il me reçoit, m’encourage, me conseille. ... Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Roland Nadaus


André Breton par Laurent Doucet

 

Joë Bousquet par René Pinès

Une certaine mauvaise réputation a fini par recouvrir presque totalement l'humaine et singulière personnalité d'André Breton (1896-1966), ainsi que la portée encore très actuelle de sa création et de son action po-éthique. Lire la suite    Né en 1897 à Narbonne, Joë Bousquet émerge d'une jeunesse frémissante avant de voir sa vie retournée comme un gant. Blessé à Vailly (département de l'Aisne), face au Chemin des Dames, au mois de mai 1918, il appartient à une génération qui a eu la guerre chevillée au corps... Lire la suite

 


Nicolas Bouvier par Ingrid Thobois 

 
Charles Bukowski par M. Recollin-Bellon

(1929-1998)
Écrivain, voyageur, photographe, iconographe... Nicolas Bouvier était surtout poète – intranquille et puissamment vivant, funambule d’une extrême porosité au monde, regard crocheté à la ligne d’horizon, le corps engagé tout entier dans l’acte de traverser l’existence et de (nous) la traduire.
Lire la suite

  12 secondes pour un poète (apologie de Charles Bukowski)
Il humait
ses restes fragiles,
les miettes,
laissées au sol après leur brisure,
rassemblées
vers un coin de moisissure.
Le cendrier noirci
était à terre...
Lire la suite

René Char par Dany Moreuil

 

René-Guy Cadou par Michel Arbatz

Commune Présence m'a été offert il y a bien longtemps, en cadeau de rupture par un homme qui ne manquait pas d'humour, mais à qui je rends grâce. Il a été un messager. La poésie de René Char fut une révélation.
Lire la suite

Voir les fiches "poéthèque" de René Char et de Dany Moreuil

 
 

Adolescent, j’avais découvert la poésie de René Guy Cadou par le petit livre de Michel Manoll dans la collection « Poètes d’aujourd’hui » de Pierre Seghers.
Lire la suite

 

Lire l'Apologie de Michel Baglin


Hélène Cadou par Nicole et G. Drano

 

Louis Calaferte par Nicolas Savignat

"Il manque à sa place
Et nul ne peut le voir
Même en pleine lumière"
Ces vers d'Hélène Cadou extraits de « Si nous allions à la plage » (Rougerie) nous reviennent en mémoire; Lire la suite
Voir les fiches poéthèque de Nicola Drano-Stamberg, de Georges Drano et d'Hélène Cadou

Lire une autre apologie d'Hélène Cadou par Marilyse Leroux

   

Il rentre dans un bar PMU, commande un café noir. Il commence à ruminer ses fulgurances, puis gratte dans un calepin quantité de notes, d’impressions fugaces, de détails de son environnement familier.

Lire la suite


Aimé Césaire par Cécile Oumhani

 

et Denis Emorine

hiver 1967-1968... Vingt ans après la parution de Cahier d’un retour au pays natal. J’ai acheté ce livre avec mes parents, lors d’une de ces journées que nous passions régulièrement à Paris...Lire la suite

Voir les fiches "Poéthèque" d'Aimé Césaire et de Cécile Oumhani

 

 

Juillet 1978. J’avais vingt-deux ans. Contrairement à Paul Nizan, je laisserai sans doute dire que c’est le plus bel âge de la vie. J’étais étudiant en lettres modernes à la Sorbonne. Je n’affirmerai pas que ma vie a changé cette année-là mais j’ai appris ce que le mot «rencontre» signifie. Lire la suite
Voir la fiche poéthèque de Denis Emorine

Aimé Césaire par Daniel Maximin

Aimé Césaire, dont l'envergure littéraire et politique en fait une des grandes figures du XXème siècle, est un homme de conviction, de création, de témoignage et de fidélité. Lire la suite   Voir la fiche poéthèque de Daniel Maximin


Juliette Darle par Christine Guillebaud

 

René Daumal par Zéno Bianu 

Printemps des Poètes, mars 2010 à Measnes, Creuse : un évènement, Juliette Darle était présente. Et quelle présence !
Elle habitait à la fois Paris et Measnes, dans la maison de famille de son époux André. Née dans le Sancerrois, elle était d’origine creusoise, une fierté pour elle. Lire la suite
 

René Daumal, je l’ai découvert à la fin des années soixante dans un Cahier de l’Herne consacré au Grand Jeu — il se tenait à la confluence de tout ce qui me passionnait à l’époque. Rimbaud et les métaphysiques orientales. Révélation et Révolution...
Lire la suite

Voir les fiches "poéthèque" de René Daumal et de Zéno Bianu


Léon-Gontran Damas par D. Maximin 

 

Robert Desnos par Julie Nice 

Léon-Gontran DAMAS est né le 28 mars 1912 à Cayenne, en Guyane. Six ans muet dans son enfance, il est décédé à New York le 22 janvier 1978, des suites d’un cancer de la langue. Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Daniel Maximin
  Nous sommes en juin 1945. Robert Desnos devrait fêter ses 45 ans dans moins d’un mois. Il agonise du typhus, sur sa paillasse à Terezin. "Connaissez-vous le poète Robert Desnos ?" lui demandent deux jeunes médecins tchèques férus de poésie, qui ont reconnu le nom sur la liste des survivants des Marches de la mort... Lire la suite

Voir la fiche "poéthèque" de Robert Desnos


Claude de Burine par Lydia Padellec 

 

Charles Dobzynski par Eric Dubois

Halo de lumière dans une chambre aux volets clos. Assise à sa table de travail, la poète tend l’oreille aux bruits sourds du dehors :

Peut-être que c’est l’ombre
Et qu’elle se croit la nuit...

Lire la suite

 

C'était un ami, c'est un ami (il est présent par son oeuvre et par toutes ces choses qu'il nous a laissées, souvenirs, anecdotes, livres dédicacés, ses mails, ses mots etc. des photos aussi). Lire la suite

Voir les fiches poéthèque de Charles Dobzynski et Eric Dubois


Heather Dohollau par Marilyse Leroux

 

Nicolas Dieterlé par Isabelle Levesque

J’ai eu le bonheur de travailler une année entière avec Heather Dohollau au sein de l’atelier de pratique artistique (heureux temps !) que j’animais dans mon collège à Vannes et de pouvoir nouer avec elle des liens d’une grande richesse.
Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Heather Dohollau

 

La vie de Nicolas Dieterlé fut brève : 1963 – 2000. Trente-sept années parcourues de rêves et de cauchemars, dont on retrouve la trame dans les poèmes et le journal. Ce qui le hante, c’est peut-être l’impossible fusion, la distorsion que le monde, l’entour, nous impose.

Lire la suite


Jean Digot par FJ Temple

 

André Du Bouchet par François Rannou

Jean Digot avait un défaut majeur devant lequel je n’ai cessé de m’incliner : une modestie ambiguë.
Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Jean Digot et de Frédéric Jacques Temple

  Quelques années après la parution du numéro de la revue La Rivière échappée qui avait été composé autour de lui, avec lui, et parce que cet ouvrage était devenu introuvable, je proposai à André du Bouchet de constituer un volume où son travail puisse être envisagé, de manière plus complète assurément... Lire la suite
Voir la fiche poéthèque de François Rannou

Bruno Durocher par Xavier Houssin

 

Yves Elleouët par François Rannou

Son corps et son cœur étaient en lambeaux. Et pourtant il parvenait à vivre, encore, et pourtant il parvenait à aimer. Il y avait eu les camps, les jours de « presque clochard » de l’immédiat après-guerre, un long séjour kafkaïen derrière le Rideau de fer, après six années retour à Paris, et la santé chancelante. Lire la suite

 

Yves Elléouët surprend et déroute. Peintre, poète, « romancier », comment parvenir à canaliser l’énergie qui déborde de son travail, comment surtout aborder ce passager tempétueux et fraternel ?
Lire la suite

Pierre Emmanuel par Anne Simonnet

 

Paul Eluard par Nicolas Grenier

Né en 1916, il y a tout juste en siècle, Pierre Emmanuel est salué unanimement en 1984, à sa mort, comme l’un des plus grands poètes du XXe siècle. Lire la suite   Paul Éluard est le poète que l’on connaît, comme un ami, et dont on a un vague souvenir, comme Jean Jaurès ou le Général de Gaulle, car leur nom fleurit sur les plaques de boulevard ou de rue. Pour ma part, Paul Éluard, c’est une poésie, douce et claire, pour l’Humanité.... Lire la suite

Max-Pol Fouchet par Adeline Baldacchino

 

Gilles Fournel par Nicole et Georges
Drano

Pour Max-Pol Fouchet, né en 1913 à Saint-Vaast-la-Hougue, baptisé d’une goutte de calvados sur le voilier Liberté, mort un jour d’été 1980 dans la lumière de Vézelay, la poésie est d’abord le nom qu’on peut donner à une manière de radouber l’être en nous... Lire la suite
Voir la fiche "poéthèque" de Max-Pol Fouchet et de Adeline Baldacchino
  Gilles Fournel était toujours en mouvement. Il ne s'attardait pas. Il accourait sans cesse vers de nouveaux projets. Il avançait ainsi en se montrant et en se cachant à la fois, mais toujours à l'écoute des voix différentes et des sons neufs. 
Lire la suite
Voir les fiches poéthèque de Nicole Drano-Stamberg,
de Georges Drano

André Frénaud par Marie-Claire Bancquart et par Bernard Bretonnière

 

André Frédérique par Patrice Delbourg

Haeres, premier recueil du poète, s’ouvre sur son « Epitaphe » « Quand je remettrai mon ardoise au néant/... »
Lire la suite

Voir la fiche poéthèque de Marie-Claire Bancquart

René Char et André Frénaud sont nés tous deux en 1907. Le premier est devenu une icône partout citée et célébrée, le second apparaît regrettablement méconnu, voire oublié. Lire la suite
Voir la fiche "poéthèque" de Bernard Bretonnière

 

PHARMACIEN MIROBOLANT.
Toujours flou sur les photos de famille, souvent absent dans les conversations, André Frédérique riait des aveugles, des infirmes, des militaires, des curés, des imbéciles, et surtout des ringards "ceux qui ont de l'eau chaude dans la tête", mot dont il fût l'inventeur avec la complicité de son alter ago Géo L'Hoir... Lire la suite

Voir les fiches poéthèque de André Frédérique et de Patrice Delbourg


Joachim Gasquet par Clarisse Frontin

 

Pierre Garnier par Lucien Wasselin

Entre lyrisme, mysticisme et symbolisme : le « Narcisse » de Joachim GASQUET (1873-1921). Profondément philhellénistes ou cultivés, enclins aux questionnements de leurs époques, à la place que l’homme revêt sur terre ou encore habités par une étrange spiritualité... Lire la suite   Pierre Garnier fut mon voisin de quelques dizaines de kilomètres : nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises, nous avons trinqué ensemble, je suis même intervenu lors d'un colloque universitaire à lui consacré, ce fut un ami et sa disparition en 2014 m'a profondément touché. lire la suite.
Voir les fiches Poéthèque de Pierre Garnier et Lucien Wasselin

Paul Gilson par FJ Temple

 

Allen Ginsberg par Eric Sarner

Sans Paul Gilson, la poésie n’aurait sans doute pas franchi la porte de la Radio. Lire la suite

Voir la fiche Frédéric Jacques Temple

 

Si un poète a réussi, au XXème siècle, à amener le lyrisme jusque dans la cité, ce poète s'appelle Allen Ginsberg. Lire la suite

 

 

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter