Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Yekta


Biographie

Né dans la Vallée aux Loups, près de Paris, en 1979, Yekta est un poète et musicien français.

De 1998 à 2002, il fait ses premières armes sur la scène en rejoignant un atelier de théâtre semi professionnel organisé par l’Actuel Free Théâtre, où il commence à participer à des lectures publiques, des spectacles, des festivals et fait l’expérience du théâtre de rue avec le metteur en scène Claude BERNARD. La même année, avec deux amis, il créé le groupe Librorbite, à l’origine de plusieurs expositions et performances combinant poésie, photographie, peinture, musique et théâtre. En 2003, il participe en particulier à la création du spectacle d’art total Les contes du spectre de Décure dans la dernière ferme de Paris.

Il publie ses premiers textes en 2006 dans la revue Pyro (Editions du Grand Incendie). Entre 2006 et 2015, il a publié une centaine de textes poétiques dans des revues telles que Avel IX, Bacchanales, Borborygmes, Commune, La Passe, Le Sabord, Sarrazine ou Voix d’encre et participé à plusieurs anthologies poétiques, notamment aux « Ailleurs poétiques (II) » publié en 2010 par le Musée Rimbaud ainsi qu’aux « carnets Louis Guillaume » consacrés au poème en prose et publiés chaque année par l’Association Les Amis de Louis Guillaume.

En 2009, la ville d’Eu en Normandie l’a accueilli pour une résidence d’artiste pendant trois semaines. Il a réalisé une centaine de lectures, en France comme à l’étranger, seul ou accompagné de musiciens, dans les théâtres, les galeries d’art, les centres culturels... Il a notamment été invité aux festivals internationaux de poésie de Charleville (2009 et 2010) et de Namur (2010). Lors de ces lectures musicales, il a eu la chance de travailler avec le groupe de jazz-rock canadien LES PAÏENS ainsi qu’avec différents musiciens français tels que le violoncelliste Jean-Marc WADEL (de TV.L.A.SUN.OR), le guitariste Jean-François PAUVROS ou l’accordéoniste et bandonéoniste Pierre CUSSAC.

Depuis 2014, il est membre du jury du Prix du poème en prose décerné chaque année au nom de l’Association Les amis de Louis Guillaume. Il est impliqué dans le Festival franco-anglais de poésie organisé chaque année en partenariat avec le Marché de la poésie de Paris et assure différentes fonctions au sein de sa revue, La Traductière : il est membre du comité de rédaction de la revue, vice-président de l’association et coordinateur de la partie vidéo du Festival. Depuis deux ans, il participe également à la partie musicale du Festival en tant que récitant, notamment pour les œuvres du chef d’orchestre et clarinettiste suisse Jean-Luc DARBELLAY.

Egalement auteur, compositeur, guitariste, pianiste et chanteur, Yekta collabore par ailleurs en tant que musicien à différents projets en relation avec la poésie. Il a ainsi par exemple composé la musique du vidéopoème Statue réalisé par Nicolas SANDANASSAMY et prépare actuellement un disque destiné à accompagner son prochain recueil en partenariat avec les éditions TRANSIGNUM.

Il fait partie des cinq auteurs français engagés dans le projet européen Versopolis.

Crédit photo: Nicolas Sandanassamy

Bibliographie

Poésie

  • Registre des ombres, Editions L’Oreille du Loup, mai 2013.
  • Veilleur sans visage, Editions Le Grand Incendie, Collection « in vitro », mars 2009

    Livres d'artiste

  • Le mangeur de reflets, Editions Transignum, Livre Ardoise – Disque compact, à paraître (novembre 2015).

    Publications en revues

    Revue Avel IX
    • « Esquisse de la cinquième saison », in Avel IX, Les amis de la Tour du Vent, n°29, mars 2015, pages 28 et 29.
    • « Le batteur de cartes », « Les portes de l’absence », in Avel IX, Les amis de la Tour du Vent, n°27, mars 2013, pages 60 et 61.
    • « L’instinct ravisseur », in Avel IX, Les amis de la Tour du Vent, n°26, mars 2012, pages 50 à 58.
    • « La bibliothèque des pluies (extraits) », in Avel IX, Les amis de la Tour du Vent, n°24, mars 2010, pages 20 à 24.

    Revue Bacchanales
    • « La vierge de pierre », « La chambre des questions », « La ronde des vieux désirs », in Bacchanales, Revue de la Maison de la poésie Rhône-Alpes, n°46, octobre 2010, « Ce qu’île dit », pages 104 et 105.

    Revue Borborygmes
    • « Apprises les sciences de la peur », « Il parlera des grimaces de la brume », in Borborygmes, Revue de littérature et d’image, n°22, mars 2013, pages 56 à 59.

    Revue Commune
    • « Incendie la nuit », « Ultimatum » in Commune, La Revue, Editions Le Temps des Cerises, n°42, septembre 2006, page 89.

    Revue La Passe
    • « Le gardien des maisons vides, II : Le cas de l’article aux six sizains », in La Passe, Revue des langues poétiques, n°20, automne - hiver 2014, pages 42 à 48
    • « Le corbeau blanc », in La Passe, Revue des langues poétiques, n°17, printemps - été 2013, pages 66 à 69.
    • « Je suis le trafiquant de masques », in La Passe, Revue des langues poétiques, n°18, automne - hiver 2013, pages 40 à 42..

    Revue Pyro
    • « Lettres étrangères », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°26-27, mars - juin 2011, pages 38 à 43.
    • « Le bateau de sel », « Le pic des naufragés », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°24, septembre 2010, pages 14 et 15.
    • « La porte sur l’écume » (extraits), in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°20, septembre 2009, pages 37 à 41.
    • « Souvenir des chambres de l’oubli », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°21, décembre 2009, page 123.
    • « Au dernier soir du carnaval », « Croisée des sangs », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°14, mars 2008, pages 7 et 63.
    • « Charade à dire au clair de brume », « Avant que le silence ne sèche à nos lèvres… », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°15, juin 2008, pages 45 et 63.
    • « L’île des morts » (extraits), in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°17, décembre 2008, pages 26 à 39.
    • « 43°47° Nord – 11°15° Est… », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°11, juin 2007, page 57.
    • « Prophétie du silence », « Echographies du chaos », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°12, juin 2007, pages 18 et 52.
    • « Assassinat d’un marchand de sable », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°13, décembre 2007, page 22.
    • « Sangs d’encre » (extraits), in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°9, décembre 2006, page 11.
    • « Cavale », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°8, septembre 2006, page 5.
    • « Restera ton prénom… », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°7, juin 2006, page 25.
    • « Devises pour un voyage dans les régions du désespoir », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°18, mars 2009, page 59.• « Terre infinie », « Multitude », in Pyro, Editions le Grand Incendie, n°6, mars 2006, pages 9 et 56.

    Revue Le Sabord
    • « L’ennemi nu », in Le Sabord, n°91, février 2012, page 37.
    • « La bibliothèque des pluies » (extraits), « La porte sur l’écume » (extraits), in Le Sabord, n°88, février 2011, pages 25 à 28.


    Revue Sarrazine
    • « Dans la direction des klaxons », in Sarrazine, n°14, « (H)OR(S) », septembre 2014, pages 219 et 220.


    Revue La Traductière
    • « Au pied du lit les traces d’une bête », in La Traductière, Revue internationale de poésie et d’art visuel, n°33, Année 2014, page 74.
    • « La nuit voit croître des arbres de craie », in La Traductière, Revue internationale de poésie et d’art visuel, n°32, Année 2013, page 94.
    • « A chaque page change son visage », « Il n’importe quelle force », in La Traductière, Revue internationale de poésie et d’art visuel, n°30, Année 2012, pages 104 et 126.

    Revue Voix d’encre
    • « Point de passage » (extraits), in Voix d’encre n°38, mars 2008, page 53.


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Registre des ombres L'oreille du Loup (2015)

    + Consulter les archives

    Extrait
    tu viens d’un ventre ouvert aux quatre vents tu viens d’une volière de voyelles tu viens d’une plage où la nuit les épaves parlent en rêvant tu viens d’une maison vide où résonnent les cents pas de la pluie
    tu viens des lèvres de l’ignare dans le miracle de la langue tu viens du babil des sibylles du bredouillage des vieillards des soliloques de l’ivrogne
    tu viens du branlement des affidés sous les voûtes tremblantes de la divinité
    tu viens des graines unies dans la braise au foyer de la chambre des merveilles dont le chant du plus misérable peut charmer les flammes



    ***


    tu viens du ballot de sang du bourreau tu viens des bâillement du cadavre
    tu viens des traces dans la neige noire des terrains vagues où l’ange s’égare en quête d’un ciel tu viens des prunelles de verre où se mire l’éternel au fond des boutiques de jouets des hospices déserts
    tu viens du gésier des montagnes tu viens des gisements du langage tu viens du silence que les mots couvent tu viens des éclats de l’encre sur la page qui ment
    tu viens des paroles qui te dépassent des phonèmes qui t’offrent une forme éphémère vitrier véreux d’un vers qui jamais ne t’offre de reflet voltigeur de petite cervelle jongleur à langue verte

    REGISTRE DES OMBRES

    L’oreille du loup, 2013

    (Extraits)

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter