Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Patrice Delbourg


Biographie

Né en 1949, à Paris. Y vit toujours. Poète, romancier, chroniqueur, complice des "Papous dans la tête" sur France-Culture. A longtemps été journaliste aux "Nouvelles Littéraires" et à "L'Evénement du Jeudi". Auteur d'ouvrages qui témoignent de la variété de ses centres d'intérêt : humour, journal intime, chanson française, jeux médiatiques, sport, écrivains oubliés.

Lauréat du Prix Max Jacob, du Prix Apollinaire et du Prix de la Société des Gens de Lettres pour ses livres de poèmes.


Bibliographie

Rééditions:

  • Solitudes en terrasse, Le Castor astral, à paraître 2016
  • Villa Quolibet, Le cherche midi, 2015
  • Un certain Blatte, L'Arbre vengeur, édition revue 2015
  • Le Cow-boy du bazar de l'Hôtel de ville, Le Cherche midi, 2014
  • Maux d'excuse, Le cherche midi, 2014
  • Les Funambules de la ritournelle, Écriture, 2013
  • L'Homme aux lacets défaits, Le cherche midi, 2010
  • Un soir d'aquarium, Le cherche midi, 2011
  • Les Chagrins de l'Arsenal,Le cherche midi, 2012
  • L’Odysée Cendrars, Écriture, 2010
  • Les Jongleurs de mots, Ecriture, 2008
  • Signe particulier endurance, Le Castor Astral, 2007
  • La martingale de d'Alembert, Millésimes, Le Castor Astral, 2006
  • Football et littérature, La patite vermillon, La Table ronde, 2006
  • La mélancolie du malecon, Le Castor Astral, 2006
  • L'année poétique 2005, Seghers, 2006
  • Bureau des Latitudes, Motifs, Le Serpent à plumes, 2005
  • L'écorché veuf, L'Horizontale, 2005
  • Comme disait Alphonse Allais, Ecriture, 2005
  • Toujours une femme de retard, Le Cherche midi, 2005
  • Lanterne rouge, éd.le Cherche midi, 2003
  • A bribes abattues...", éd. Mango, "Mots et Cie", 2003
  • Coeur raccord, éd. le Cherche midi, 2002
  • Papier mâché, roman, éd. Le Rocher, 2001
  • Le Bateau livre, éd. le Castor astral, 2000
  • Chassez le naturiste il revient au bungalow éd. Les Belles Lettres, 1999
  • Bestiaire pour tous, dernières nouvelles animales Daniel Prévost, le Castor astral, 1999
  • Football et Littérature, en collaboration avec Benoît Heimermann, éd. Stock, 1998
  • Zátopek et ses ombres, le Castor astral, 1998
  • Demandez nos calembours, demandez nos exquis mots, illustré par Selçuk Demirel, Paris, le Cherche midi, 1997
  • Douleurs en fougères, avec des dessins de Cueco, éd. François Janaud, 1997.
  • Les crampons de l'aube, avec des dessins de M. Giai-Miniet, éd. Aréa, 1997
  • Exercices de stèle, avec des dessins de J.P. Cagnat, éd. Le Félin, 1996
  • Les désemparés, éd.le Castor Astral, 1996
  • L'Ampleur du désastre, le Cherche-midi, 1995, Prix Apollinaire.
  • Mélodies chroniques,éd. le Castor astral, 1994
  • Vivre surprend toujours, journal d'un hypocondriaque, Seuil, 1994
  • Bureau des latitudes, éd. Manya, 1993
  • Dernier round, avec des dessins de G. Guyomard, éd. La Chouette Diurne, 1992
  • Un Certain Blatte, roman, Paris, éd. du Seuil, 1989
  • Embargo sur tendresse, éd. le Castor Astral,1986
  • Absence de pedigree, éd. le Castor Astral,1984
  • Génériques, éd. Belfond, 1983, Prix Max Jacob
  • La Martingale de d'Alembert, éd. Hemsé, 1981
  • Cadastres, éd. Le Castor Astral, 1978
  • Ciné X, éd. Lattès, 1977
  • Toboggans... , éd. de l'Athanor, 1976, réédition 1993

  • écouter

    Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Solitudes en terrasse Le Castor Astral (2016)
    Longtemps j'ai cru mon père immortel Le Castor Astral (2012)

    Autres parutions présentées sur ce site

    L'odyssée Cendrars L'Archipel (2010)
    Jongleurs de mots L'Archipel (2008)
    L'année poétique 2005 Seghers (2006)
    Ecchymoses et caetera (poèmes 1974-2004) Le Castor Astral (2004)

    + Consulter les archives


    Extrait
    EXERCICES DE STELE

    Hier Guillaume Apollinaire est mort de la grippe espagnole
    Max Jacob périt d'épuisement dans le camp de Drancy
    Robert Desnos du typhus sur sa paillasse de Terezin
    Mallarmé posa sa chique dans les bras de son médecin
    Henri Calet dans ceux d'une créature là-bas à Vence cité des arts et des fleurs
    Tennessee Williams s'étouffa avec la capsule d'un tube d'aspirine
    Odön von Horvath rendit son dernier soupir assommé par une branche d'arbre sur les Champs-Elysées
    Jean Follain écrabouillé par un chauffard place de la Concorde
    Jean-Pierre Duprey se pendit à la poutre maîtresse de son atelier
    Marina Tsvetaïeva en fit de même en pays tatar
    Virginia Woolf s'est noyée dans une rivière du Sussex avec de gros cailloux au fond des poches
    Roger Nimier se fit la malle au volant de son Aston Martin sur l'autoroute de l'ouest
    Emile Verhaeren tomba sous les roues d'un train en partance
    Federico Garcia Lorca sous la mitraille franquiste
    Emmanuel Bove s'est éteint de cachexie
    Joe Bousquet transformé en statue de pierre
    Nicolas de Staël aimanté par une fenêtre
    Gogol affamé par un moine
    Rilke piqué par une rose
    Chénier la tête décollée
    Saint-John Perse a calanché de ne rien faire
    Boris Vian a lâché la rampe d'un arrêt du palpitant
    Boileau a eu les testicules boullotées par un dindon
    Paul-Louis Courier abattu par la carabine de son garde-chasse
    Stig Dagerman asphyxié dans un garage par le tuyau d'échappement de son automobile
    Emile Zola intoxiqué par le feu d'une cheminée
    Stefan Zweig lui opta pour le véronal
    Raymond Roussel pour le somnothiril et le néosédan
    Catherine Pozzi préférait la morphine et le laudanum
    Pour Olivier Larronde ce fut l'opium
    André Frédérique choisit un subtil cocktail gaz gardenal
    Armand Robin cracha son âme de manière suspecte à l'infirmerie spéciale du dépôt de la préfecture de police
    Jean Senac a été assassiné en pleine rue
    Robert Walser est tombé le nez dans la neige un soir de Noël
    Petrus Borel le front dans le sable sous un soleil de plomb
    Rimbaud a claqué d'un carcinome du genou
    Artaud pourrit sur pied d'une tumeur à l'anus
    Verlaine avala sa chique d'une congestion pulmonaire
    Jules Laforgue la glissa de phtisie
    Alfred Jarry de méningite tuberculeuse
    Tristan Corbière carbonisé par les rhumatismes articulaires
    Charles Cros sombra dans la gnole et le tafia
    Alphonse Allais prit congé dans l'absinthe
    Paul Celan dans la Seine
    Ghérasim Luca aussi
    Jacques Prévert succomba d'un cancer du poumon
    Georges Perros le même mais au larynx
    Nerval gigote encore au bout d'un réverbère
    François Villon gît dans la fosse commune

    C'est décidé
    à partir de demain
    je ne sors plus de chez moi

    Autres poèmes
  • Epsilon
  • Exercice de stèle

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter