Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Retrouvailles

Max-Philippe Delavouët


Biographie

Né à Marseille le 22 février 1920, orphelin très jeune, Max-Philippe Delavouët vient vivre auprès de sa grand-mère maternelle à Grans (Bouches-du-Rhône). Là se trouve le mas du Bayle-Vert, dans la Crau irriguée, au pied des Alpilles ; Delavouët en cultive les terres jusqu'à sa mort (18 décembre 1990). Engagé volontaire, il s’éloigne du Bayle-Vert de novembre 1938 à novembre 1941. À son retour il décide d’être paysan et d’écrire.
C’est au Bayle-Vert que, parallèlement à sa création littéraire, il entreprend un travail d’édition artisanale à faible tirage, sur beau papier, de ses œuvres et de celles de ses amis, ces dernières illustrées par ses soins ; il crée un caractère typographique original appelé Touloubre, du nom de la rivière qui arrose Grans, caractère mis au point par Yves Rigoir.
Delavouët élabore en même temps une importante œuvre graphique : gravures sur bois et linos, gouaches, cartons de tapisseries, calligraphie…

Bibliographie

Poésie
Quatre cantico pèr l’age d’or (Quatre cantiques pour l’âge d’or) réunissant Cantico dóu bóumian que fuguè torero (Cantique du gitan qui fut torero) ; Cantico de l'ome davans soun fiò (Cantique de l’homme devant son feu) ; Cantico pèr lou blad (Cantique pour le Blé) ; Cantico pèr nosto amo roumano (Cantique pour notre âme romane), lithographies d’Auguste Chabaud, Bayle-Vert, 1950.
Uno pichoto Tapissarié de la Mar (Une petite Tapisserie de la Mer), bois gravés d’Henri Pertus, Bayle-Vert, 1951.
Pouèmo pèr Evo (Poème pour Eve), bois gravés de Jean-Pierre Guillermet, Bayle-Vert, 1952.
Istòri dóu Rèi mort qu’anavo à la desciso (Histoire du Roi mort qui descendait le fleuve), Bayle-Vert, 1961.
Amour di Quatre Sesoun (Amour des Quatre Saisons), Bayle-Vert, 1962.
Camin de la Crous (Chemin de la Croix), Bayle-Vert, 1966.
Fablo de l’Ome e de si soulèu (Fable de l’Homme et de ses Soleils), Bayle-Vert, 1968.
Pouèmo I : Pouèmo pèr Evo (Poème pour Eve) ; Courtege de la Bello Sesoun (Cortège de la Belle Saison) ; Blasoun de la Dono d’Estiéu (Blason de la Dame d’Eté ) ; Cansoun de la mai auto Tourre (Chanson de la plus haute Tour) ; Ço que Tristan se disié sus la mar (Ce que Tristan se disait sur la mer), Ed. José Corti, 1971.
Pouèmo II : Danso de la pauro Ensouleiado (Danse de la Pauvre Ensoleillée) ; Camin de la Crous (Chemin de la Croix) ; Pèiro escricho de la Roso (Pierre écrite de la Rose) ; Istòri dóu Rèi mort qu’anavo à la desciso (Histoire du Roi mort qui descendait le fleuve) ; Lou Pichot Zoudiaque ilustra (Le petit Zodiaque illustré) ; Lusernàri dóu Cor flecha (Lucernaire du Cœur fléché ), Ed. José Corti, 1971.
Pouèmo III : Balado d’aquéu que fasié Rouland (Ballade de celui qui faisait Roland), Ed. José Corti, 1977.
Pouèmo IV : Inferto à la Rèino di mar (Offrande à la Reine des mers) ; Ouresoun de l’Ome de vèire (Oraison de l’Homme de verre) ; Dicho de l’Aubre entre fueio e racino (Dire de l’Arbre entre feuilles et racines), C.R.E.M., Saint-Rémy-de-Provence, 1983.
Pouèmo V : Cant de la tèsto pleno d’abiho (Chant de la tête pleine d’abeilles), C.R.E.M., Saint-Rémy-de-Provence, 1991.
Cansoun de l'amour dificile (Chanson de l'amour difficile), Bayle-Vert, 1993.
Cansoun de la Printaniero (Chanson de la Printanière), illustrations de Charles-François Philippe, Bayle-Vert, Grans, 2005.
L’ Endormie (L’ Endourmido), dans Anthologie de la poésie française du XXe siècle, vol. 2, Gallimard (Poésie), 2000.
Lou Camin de la Crous di Gardian (Le Chemin de la Croix des Gardians), Ed. L’Aucèu libre, 2009, introduction et notes de Claude Mauron.
Poésie, rééditions
Cantico pèr nosto amo roumano (Cantique pour notre âme romane), C.R.D.P., 1979.
Cantico dóu bóumian que fuguè torero (Cantique du gitan qui fut torero), C.R.E.M., Saint-Rémy-de-Provence, 1990.
Fablo de l’ome e de si soulèu (Fable de l’homme et de ses soleils), C.R.E.M., Saint-Rémy-de-Provence, 1996.
Cantico pèr lou blad (Cantique pour le blé) et Cantico de l’ome davans soun fiò (Cantique de l’homme devant son feu), C.R.E.M., Saint-Rémy-de-Provence, 2001.
Pouèmo pèr Evo (Poème pour Eve), Centre Mas-Felipe Delavouët, Grans, 2010.
Courtege de la bello sesoun (Cortège de la belle saison), C.M.F.D., Grans, 2012.
Istòri dóu rèi mort qu’anavo à la desciso (Histoire du roi mort qui descendait le fleuve), C.M.F.D., Grans, 2013.
Cansoun de la mai auto tourre (Chanson de la plus haute tour), C.M.F.D., Grans, 2014.
Autres œuvres poétiques
Les arbres de Ben Lisa, photographies originales de Ben Lisa, tirage sérigraphique d'Yves Rigoir, poèmes de Max-Philippe Delavouët, 1964 (13 exemplaires).
Moisson, photographies originales d’Yves Rigoir accompagnées de poèmes de Max-Philippe Delavouët, Lambesc, 1967 (14 exemplaires).
Sabo, photographies originales d’Yves Rigoir accompagnées de textes bilingues de Max-Philippe Delavouët, Lambesc, 1988 (14 exemplaires).
Écritures, photographies originales de Martha Jordan, accompagnées de poèmes de Max-Philippe Delavouët, Genève, 1988 (30 exemplaires).
L’Ange foudroyé, photographies originales de Martha Jordan, accompagnées de poèmes de Max-Philippe Delavouët, Genève, 1990 (30 exemplaires).
Théâtre
Teatre (Théâtre ) réunissant Ercule e lou roussignòu (Hercule et le rossignol) ; Benounin e li capitàni (Bénounin et les capitaines) ; Lis escalié de Buous (L’escalier de Buoux), C.R.E.M., 2000.
Lou Cor d’Amour amourousi (Cœur d’amour épris), C.M.F.D, Grans, 2011.
Préfaces
Durance, photographies originales d’Yves Rigoir, Lambesc, 1961.
Objets sculptés par les Bergers de Provence, photographies originales d’Yves Rigoir, Bayle-Vert, 1965.
Les Ballades de François Villon, Louis Jou, 1974.
La cuisine provençale de tradition populaire de René Jouveau, éd. du Message, Berne, s.d. avec des illustrations de Mas-Felipe Delavouët.
Patrimòni (Patrimoine), La Dicho dóu Vièi Granouien, (Le Dire du Vieux Gransois), C.R.D.P., Marseille, 1981.
Auguste Chabaud : L’Homme et le Cadre, éd. Cercle d’Art, 1983.

Revue
Depuis 2010 le Centre Mas-Felipe Delavouët publie dans les Cahiers du Bayle-Vert de nombreux articles et études ; chaque numéro accompagne une œuvre éditée ou rééditée dans l’année par le Centre Mas-Felipe Delavouët :
• Cahiers du Bayle-Vert 1, 2010, sur Pouèmo pèr Evo ;
• Cahiers du Bayle-Vert 2, 2011, sur Cor d’amour amourousi ;
• Cahiers du Bayle-Vert 3, 2012, sur Courtege de la Bello Sesoun ;
• Cahiers du Bayle-Vert 4, 2013, sur Istòri dóu Rèi mort qu’anavo à la desciso ;
• Cahiers du Bayle-Vert 5, 2014, sur Cansoun de la mai auto Tourre ;
• Cahiers du Bayle-Vert 6, 2015, avec le temps...


Actualité
+ Consulter les archives

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter