Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Amadou Lamine Sall


Biographie

Amadou Lamine Sall réside à Dakar, au Sénégal. Il est le fondateur de la maison africaine de la poésie internationale -mapi- et président de la Biennale des Rencontres Poétiques Internationales de Dakar. Par ailleurs, il est actuellement le Secrétaire Général de la Fondation mondiale pour le Mémorial et la Sauvegarde de l'île de Gorée et Conseiller du ministre de la Culture du Sénégal. Titulaire des Palmes Académiques du Sénégal/ Grand Officier de l’Ordre du Mérite du Sénégal/ Lauréat des Grands Prix de l’Académie Française avec la Médaille de vermeil du rayonnement de la langue française/ Officier de l’Ordre des Arts et Lettres de la République Française/ Grand Prix de Poésie de la Ville de Trieste, Italie/ Nommé en 2013 par l’Organisation Internationale de la Francophonie comme président du jury littéraire des 7èmes Jeux de la Francophonie à Nice. L'ensemble de son oeuvre poétique a été publiée en 2011 aux éditions feu de brousse en plusieurs langues.

Bibliographie

  • OEuvre complète, poésie, 2011, les éditions feu de brousse, Dakar.
  • Le rêve du bambou, poésie, les éditions feu de brousse, 2010
  • Senghor: ma part d’homme, essai-récit, les éditions feu de brousse, décembre 2006
  • Maguilen Senghor, poésie, éditions feu de brousse, 2004, en traduction anglaise et espagnol
  • Noces célestes pour Léopold Sédar Senghor, suivi de : Réponse à l’Elégie pour Philippe
  • Les veines sauvages ; poésie, édition le Carbet, France, 2001. Traduit en polonais.
  • Odes nues, les éditions En Vues, Nantes, France, 1998.

    Un film documentaire : « Amadou Lamine Sall ou la poésie de l’action » retraç,ant sa vie lui a été consacré en 2013. Le réalisateur en est le jeune sénégalais Karim Ndiaye.


  • Actualité
    + Consulter les archives

    Extrait
    NOTRE BESOIN DE RIMBAUD

    Charleville, octobre 2008

    Il avait le visage des jujubiers
    le regard des termitières
    ses pas dessinaient les dunes du Sahara
    sa case était au clair de lune sa cathédrale l’espérance des oasis
    il venait de l’enfance et sa terre était le monde
    il portait des chansons bleues comme les lèvres des filles de Tombouctou
    il jouait avec le vent et les dattes des palmiers
    ses doigts étaient de l’étoffe soyeuse des turbans des chameliers
    ses mains étaient fécondes comme le temps de ses phrases
    sa voix sonore était d’une lune en fête comme
    les savanes d’Afrique savent en être le songe
    il était le griot des veines des princesses nègres
    il était le galop des racines
    il était la marée haute des mots
    il était la maison et le livre des piroguiers
    le poète invincible qui sortit de l’asile la poésie française
    il avait parlé au vent au-delà des Alpes au-delà des Pyrénées
    il avait lu dans les nuits alcoolisées les tablettes ardentes des prières païennes
    il avait dormi à Joal bu avant le jour les pas du fils de Diogoye le lion vert
    pèlerin avant les pélerins
    avant la brousse avant les gazelles avant les mange-mil il avait dansé avec mes ancêtres noirs
    avant Charleville il était l’enfant de la foudre et des manguiers
    il avait joué avec les éléphants et monté les baobabs
    il avait devancé les montagnes sauté les clôtures et visité des buissons enchantés
    Arthur a les cheveux défaits comme l’orage mais l’œil doux
    il marche maintenant sur nos paumes dans nos cœurs
    il tient la bougie il ranime la flamme de nos doutes
    il a inventé pour nous d’autres mains pour tenir d’autres innombrables mains
    du piano il a fait un tam-tam de l’accordéon une flûte peule
    il a effacé des frontières celles de l’esprit et celles en nous parmi les plus gelées
    il a guéri des peurs ouvert des portes scellées créé des jardins invité au large
    Rimbeaud est avec nous
    il est ici il est là non couché mais debout dans nos paroles dans nos mémoires
    il est dans nos silences il est dans le jour il est dans la nuit
    il prépare pour nous les prochaines saisons du cœur
    le pacte de l’ourse et du lion du renard et du chameau
    il a trouvé pour nous la taille de l’amour le plus sûr
    celui des mots qui voyagent et qui nous donnent gîte et repas lumière et espérance
    de l’encre il a fait notre vin notre lait notre bain notre source d’eau odorante
    sa vie fut un voilier voguant sur mer et sur terre à la rencontre de tous les sangs
    RIMBAUD un nom qui chante qui unit qui abreuve
    RIMBAUD pour que jamais la poésie ne baisse ni les bras ni le cœur surtout le cœur…
    RIMBAUD accepte donc que je te chante que je te danse mes pieds d’entre tes pieds nègres

    Amadou lamine Sall
    Lauréat des Grands Prix de l’Académie française
    amadoulaminesall@gmail.com

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter