Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Harmonie Dodé Byll Catarya


Biographie

Harmonie Dodé Byll Catarya est née en 1991. Très jeune diplômée d’un Master en Comptabilité, Contrôle et Audit, elle est également une passionnée des bonnes lettres. Après sa nomination en tant que Championne du Bénin Slam 2013, elle s’engage dans l’écriture et le slam puis se révèle au grand public comme étant la première femme active dans le milieu du slam béninois. Auteure de deux livres : Prépa-Soutenance (Guide méthodologique de rédaction de documents scientifiques) et du recueil de poésie-slam Art-Mots-Nid, Coup d’éclat, Harmonie a aussi participé à la première anthologie de poésie féminine au Bénin et est souvent sollicitée pour des festivals de slam aussi bien sur le plan national qu’international.

Bibliographie

Art-Mots-Nid, Coup d’éclat, aux Editions du Flamboyant


Actualité

Nouvelle(s) parution(s)

Art-Mots-Nid, Coup d'éclat ! Editions du Flamboyant (2015)

+ Consulter les archives

Extrait
LE TON PENDU NE S’ETEINT JAMAIS

Le temps, c’est ce qui nous manque le moins
Ceci est un vers volé, à la limite, violée lors d’une virée de vœux

En fait, ce texte est l’usufruit d’un bon ami à moi, impatient de voir demain

Je l’ai donc tiré d’une traite de propos propres et pris à deux

Chaque nouveau jour est la continuité d’une routine

Il n’y a que le soleil et dame lune qui font leur tontine

Même le plus grand marabout ne pourrait changer cela ; ne serait-ce pour un instant

Car nous sommes tous des détenteurs de comptes bloqués à la banque du temps

Nous nous levons avec le jour et nous couchons avec la nuit

Ceci, aux dépends de nos désirs, de nos rêves et de nos vies

Qu’on le veuille ou pas, les secondes se faufilent et se défilent

Et comme des spectateurs, nous attendons à tort la fin du film

Ne laisse point le vent, emporter tes vœux

Alors cours aussi vite que tu le peux

Je te le slame de bonne main

Car le ton pendu ne s’éteint jamais…

*

Quel effet auraient mes écrits
Si de ma voix, je ne les faisais pas résonner
Quel public aurais-je conquis
Si du silence, mes textes continuaient de somnoler
L’encre diffuse l’expression de mes pensées
Mais ma langue, les remue et leur donne corps
Pour sentir que de la plume, le papier
A été malmené, le poète a encore
De la peine sur la langue pour réussir sa mission
Celle d’arracher du sourire, des larmes, de l’émotion.
Les écrits s’envolent mais la parole reste
De l’encre, faites badigeonner aussi la langue
Pour donner âme à vos textes
Car les écrits s’envolent mais la parole reste…

Extrait du “Pouvoir de la parole“ ; Harmonie Dodé BYLL CATARYA

Autres poèmes
  • Sur le sable

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter