Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Ian Monk


Biographie

Poète et traducteur, Ian Monk publie des livres en anglais, en français et même les deux à la fois. Il donne des lectures/performances aussi bien en France qu’ailleurs (Londres, Bruxelles, Berlin, Luxembourg, Los Angeles, New York…) et est membre de l’Oulipo depuis 1998. Il a aussi traduit un grand nombre d’auteurs français, et anime régulièrement des ateliers d’écriture. Il vit à Paris.

Bibliographie

Publications

• Vers de l'infini, Cambourakis, 2017
• Ça coule et ça crache, poèmes sur les photos de Hervé Van De Meulebroeke, Les Venterniers, 2016
• Twin Towers, poème kit en 3D, les mille univers, 2015
• Les feuilles de yucca / Leaves of the Yucca, ebook bilingue, Le Contre-mur, 2015
• Là, Cambourakis, 2014
• 14 x 14, L'Âne qui butine, 2013
• La Jeunesse de Mek-Ouyes, Cambourakis, 2011
• Un autre là, poème-affiche, Le Contre-mur, 2011
• Control Variations, livret de spectacle multimédia, Philharmonia Luxembourg, 2009
• Prompts, jeu/spectacle interactif, Kunstverein, New York, 2009
• Plouk Town, Cambourakis, 2007
• Stoned at Bourges, les mille univers, 2006
• Writings for the Oulipo, Make Now, 2005
• N/S, (avec Frédéric Forte), Éditions de l'Attente, 2004
• Histoires parallèles basique/banale (avec Lise Martin), La Nuit Myrtide, 2004
• L'Inconnu du Sambre express, TEC-CRIAC, 2004
• Family Archaeology and Other Poems, Make Now, 2004
• Le Voyage d'Ovide, Le Verger, 2002
• Désesperanto, Plurielle, 2001


En collaboration

• Battre les rues, dans Les Mystères de la capitale, (avec Olivier Salon), Le bec en l'air, 2013
• Septines en Septaine et autres poèmes, (avec Frédéric Forte et al.), les mille univers, 2013
• Anthologie de l’Oulipo, Gallimard, 2009.
• À chacun sa place, La Contre Allée, 2008
• Potje vleesch, La Nuit Myrtide, 2006
• Poèmes accordés, Le Marais du Livre, 2002
• Oulipo Compendium, Atlas Press, 1998



Traductions (choix)

• Oulipo : Paris Math, Cassini, 2017
• Frédéric Forte : Minute Operas (Operas Minute), en collaboration, Burning Deck, 2014
• Georges Perec / Oulipo : Winter Journeys (Le Voyage d'hiver & ses suites), Atlas Press, 2013
• Jacques Roubaud : Mathematics: (Mathématique:) Dalkey Archive, 2012
• Hervé Le Tellier : A Thousand Pearls (for a Thousand Pennies) (Les amnésiques n'ont rien vécu d'inoubliable), Dalkey Archive, 2011
• Hervé Le Tellier : The Sextine Chapel (La Chapelle Sextine), Dalkey Archive, 2011
• Yannick Haenel : The Messenger (Jan Karski), Text Publishing Company, 2010
• Raymond Roussel : New Impressions of Africa (Nouvelles impressions d'Afrique), Atlas Press, 2005
• Marie Darrieussecq : White (White), Faber, 2005
• Marie Darrieussecq : A Brief Stay with the Living (Bref séjour chez les vivants), Faber, 2005
• Camille Laurens : In Those Arms (Dans ces bras-là), Bloomsbury, 2005
• Daniel Pennac : Monsieur Malaussène (Monsieur Malaussène), Harvill, 2003
• Mathieu Ricard / Trinh X. Thuan : The Quantum and the Lotus (L'Univers dans la paume de la main), Random House, 2001
• François Caradec : Raymond Roussel: A Life (Raymond Roussel), Atlas, 2001
• Daniel Pennac : Passion Fruit (Aux fruits de la passion), Harvill, 2000
• Daniel Pennac : Write to Kill (La Petite Marchande de prose), Harvill, 1999
• Daniel Pennac : The Scapegoat (Au bonheur des ogres), Harvill, 1998
• Daniel Pennac : The Fairy Gunmother (La Fée carabine), Harvill, 1997
• Hugo Pratt : Ballad of the Salt Sea (La Ballade de la mer salée), Harvill, 1996
• Hugo Pratt : The Celts (Les Celtiques), Harvill, 1996
• Georges Perec : Three (Quel petit vélo...?, Les Revenentes et Un cabinet d'amateur), Harvill, 1996


Actualité 2018
  • Temps fort de la résidence Ian Monk (29/11/2018)
  • Résidence d'automne à la Maison de la Poésie de Rennes (08/10/2018)

  • + Consulter les archives

    Extrait
    Extrait de 14 x 14


    C'est pas grave mais pas grave du tout que finalement
    je n'ai pas eu la place côté fenêtre que
    j'avais commandée mon téléphone vient de bêtement
    sonner et je déteste parloter comme ça me
    vidant devant n'importe qui et puis y a
    un horrible môme qui braille qui braille on n'entend
    plus que ça putain c'est à se demander pa-
    rfois et surtout oui surtout là en l'occurren-
    ce pourquoi je me suis fait opérer péni-
    blement mais oui afin de retrouver mon
    audition alors qu´être sourd a déci-
    dément des bons côtés des fois comme être con
    par exemple ça peut servir ou comme être laide
    peut rendre cool la vie des filles ou être made
    in China peut faire vendre des nouilles



    *


    Mais là

    mais là je bois mais là
    chez moi je bois chez moi
    tout seul je bois tout seul
    la nuit je bois la nuit
    alors quoi je bois alors quoi
    de tout je bois de tout

    et toi tu manges et toi
    toute seule tu manges toute seule
    le soir tu manges le soir
    chez toi tu manges chez toi
    le silence tu manges le silence
    encore là tu manges encore là

    tu sais on dit tu sais
    nous seuls on dit nous seuls
    tu crèves on dit tu crèves
    tous seul on dit tous seul
    tu rêves on dit tu rêves
    plus rien on dit plus rien

    du tout on dit du tout
    tu vois on dit tu vois
    la raison on dit la raison
    d’être on dit d’être
    ta raison on dit ta raison
    brûle encore on dit brûle encore

    avec moi tu vois avec moi
    ce soir tu vois ce soir
    mes mains tu vois mes mains
    sur toi tu vois sur toi
    ma bouche tu vois ma bouche
    partout là tu vois partout là

    tes doigts je sens tes doigts
    sur moi je sens sur moi
    toi seule je sens toi seule
    la nuit je sens la nuit
    le silence je sens le silence
    de toi je sens de toi



    *

    Orient Extrême


    Regarde vers l’est
    Regarde vers l’ouest
    Regarde l’extrême
    Regarde le médiocre
    Regarde vers le nord
    Regarde vers le sud
    Regarde la moyenne
    Regarde ni l’un ni l’autre

    Entre cette masse moyenne
    Et les morts de l’est
    Regarde ni l’un ni l’autre
    Regarde vers l’ouest
    Regarde vers le sud
    Où on frôle l’extrême
    Où on perd son nord
    Regarde le médiocre

    Où on perd son nord
    Entre cette masse moyenne
    C’est le cœur du médiocre
    Et les morts de l’est
    Où on frôle l’extrême
    C’est la fin de l’autre
    Dans la folie du sud
    Quand la raison se couche à l’ouest


    Dans la folie du sud
    Dont la limite se trouve au grand nord
    Quand la raison se couche à l’ouest
    Sans faire grimper la moyenne
    C’est la fin de l’autre
    C’est le cœur du médiocre
    C’est la naissance de l’extrême
    Qui dégouline de l’est

    C’est la naissance de l’extrême
    Dans la chaleur du sud
    Qui dégouline de l’est
    Dont la limite se trouve au grand nord
    Dans la nuit du médiocre
    Où le soleil n’atteint jamais l’ouest
    L’un embrasse l’autre
    Sans faire grimper la moyenne

    L’un embrasse l’autre
    Avec cet extrême
    De ma langue plutôt moyenne
    Dans la chaleur du sud
    Où le soleil n’atteint jamais l’ouest
    Où la raison se couche à l’est
    Dans la nuit du médiocre
    Derrière une fenêtre exposée au nord

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Twitter Instagram Newsletter