Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Jean-Louis Giovannoni


Biographie

Jean-Louis Giovannoni est né à Paris en 1950. Il a exercé le métier d’assistant social pendant plus de trente-cinq ans en hôpital psychiatrique. Il ouvre son œuvre poétique avec Garder le mort en 1975, livre qui deviendra un classique de la poésie contemporaine. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages chez divers éditeurs (Unes, Léo Scheer, Lettres Vives, Champ Vallon…), il compose une poésie de fragments interrogeant le malaise d’un rapport intime et extérieur au monde (Les Mots sont des vêtements, Ce lieu que les pierres regardent). Ce rapport à l’espace s’incarne jusqu’à une altération pensive du vers à la fin des années 80 (L’Invention de l’espace, Pas japonais) avant de faire place à de nouvelles formes, entre prose et poème. Depuis les années 90, ses thèmes interrogent notamment la violence des rapports sociaux (L’Élection, Journal d’un veau, Traité de la toile cirée), mêlant fantasmagorie et biographie, grotesque et pulsion. Il s’occupe par ailleurs de la publication des textes inédits de Raphaële George. Lauréat du prix Georges-Perros en 2010, il a été président de la Maison des Ecrivains et de la Littérature.

Bibliographie

Poésie
Garder le mort, préface de Jean-Luc Maxence, Éditions Athanor, 1975 et 2ème édition 1976 – 3ème édition in Les Choses naissent et se referment aussitôt, Éditions Unes, 1985 – 4ème édition, Éditions Unes, 1991 – 5ème édition, préface de Bernard Noël, suivi de Mère, Éditions Fissile, 2009.
Les mots sont des vêtements endormis, Le Muy, France, Éditions Unes, 1983
Ce lieu que les pierres regardent, préface Roger Munier, Éditions Lettres Vives, 1984.
Les choses naissent et se referment aussitôt, (poèmes de 1974 à 1984), Éditions Unes, 1985.
L’absence réelle, avec Raphaële George, Editions Unes, 1986
L'Immobile est un geste, (poèmes de 1982 à 1989), Éditions Unes, 1989
Pas japonais, Éditions Unes, 1991.
L'Invention de l'espace, Éditions Lettres Vives, 1992.
Le Bon morceau, Editions Les Autodidactes, 1992.
L’Élection, Didier Devillez éditeur, 1994.
Traité de la toile cirée, essai, Deyrolle éditeur/Didier Devillez éditeur, 1998.
Journal d'un veau, roman intérieur, Deyrolle éditeur, 1996.
Chambre intérieure, peintures de Gilbert Pastor, Éditions Unes, 1996
Greffe, peintures de Vincent Verdeguer, Éditions Unes, 1999
Parce que je le vaux bien, Editions Unes 2001.
Danse dedans, Éditions Prétexte, 2005.
Le Lai du solitaire, roman intérieur, Éditions Léo Scheer, 2005.
Journal d'un veau, roman intérieur, (rééd) Éditions Léo Scheer, (préface inédite de l'auteur), 2005.
Traité de physique parantale, essai, Editions Jean-Michel Place, 2006.
S’emparer avec Des monstres et Prodiges d’Ambroise Paré, collection Anciens/Modernes, Editions 1 : 1, 2007.
T'es où ? Je te vois !, bilingue : français-anglais, Éditions Atelier des Grames, 2009.
Ce lieu que les pierres regardent, suivi de Variations, Pas japonais et L'Invention de l'espace, préface Gisèle Berk-man, Éditions Lettres Vives, 2009.
Ne bouge pas !, Éditions La Pierre d’Alun, 2011.
Envisager, Éditions Lettres Vives, 2011.
Issue de retour, Éditions Unes, 2013.
Voyages à St. Maur, récit, Editions Champ Vallon, 2014.
Les mots sont des vêtements endormis, (rééd.), Éditions Unes, préface de François Heusbourg, postface de l'auteur avec des fragments inédits, 2014.
Sous le seuil, récit, Editions Unes, 2016.
Garder le mort, (6ème édition), Editions Unes, 2017.
Il a été traduit en Allemand, Anglais, Italien, Espagnol, Portugais, Russe, Polonais et en Corse.

Traductions
Gardeur de troupeau de Fernando Pessoa, avec Rémy Hourcade, Editions Unes, 1986 – (rééd. 2018)
Hormis tes entrailles, choix de poèmes de Miguel Hernandez, avec Alejandro Rojas Urrego, Editions Unes, 1989

Actualité
+ Consulter les archives

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter