Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Retrouvailles

Jean Joubert


Biographie

Né à Châlette-sur-Loing (Loiret) en 1928, il fait ses études au collège de Montargis puis à la Sorbonne. Après de longs séjours en Angleterre, en Allemagne et aux Etats-Unis, il s'installe à Montpellier où il découvre un Sud méditerranéen qui marquera profondément ses oeuvres. Il a longtemps enseigné la littérature anglo-américaine dans cette ville, à l'Université Paul Valéry. Il habite maintenant dans un petit village de la garrigue languedocienne et se consacre à ses activités d'écrivain.
Entré en littérature à l’âge de 25 ans avec la publication aux éditions Seghers de son premier recueil « Les lignes de la main », Jean Joubert est d’emblée reconnu par ses pairs, reçoit le Prix Antonin Artaud, publie chez Gallimard et chez Grasset. Il fonde à Montpellier « Les Cahiers de la Licorne », avec Frédéric Jacques Temple, dont il restera proche toute sa vie.
Originaire du Loiret, devenu languedocien, il s’était enraciné avec bonheur dans «le Sud».
Venu à la prose par la nouvelle et le roman, c’est en 1975 qu’il reçoit le Prix Renaudot pour « L’homme de sable » (Grasset) et que le grand public le découvre. Une notoriété de romancier qui profite à son oeuvre de poète.

Bibliographie

  • L’alphabet des ombres, Editions Bruno Doucey 2014 (Prix Kowalski 2014)
  • Etat d'urgence, poèmes 1996-2008, Editinter, 2008
  • Chemin de neige (haïku), Lo Païs d'Enfance, éditions du Rocher, 2006
  • Pluie de plumes, Haïkus, Ill. Alain Lacouchie, Friches Poésie Verte, 2003
  • Visages miroirs, avec des bois de Pierre Laroche, ed. de l'Envol, 2003
  • Arche de la parole, Le Cherche-Midi, 2001
  • Anthologie personnelle, Actes Sud, 1997
  • La main de feu, Grasset, 1993
  • Les vingt-cinq heures du jour, Grasset, 1987
  • Cinquante toiles pour un espace blanc, Grasset, 1982, (épuisé)
  • Les poèmes, 1955-1975, Grasset, 1977, Prix de l'Académie Mallarmé

    Apologie

    Jean Joubert par Annie Estèves

    Dans l’incrédulité de sa disparition, j’ai rassemblé les traces du poète : livres, revues, lettres, textes manuscrits, « livres pauvres », livres d’artiste, galets-haïkus, petits livres-objets soigneusement calligraphiés, photos, enregistrements…
    Lire la suite

    Voir la fiche poéthèque de Jean Joubert


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Longtemps j'ai courtisé la nuit Editions Bruno Doucey (2009)

    Autres parutions présentées sur ce site

    L'alphabet des ombres Editions Bruno Doucey (2014)
    Edouard J. Maunick, poète métis insulaire Présence africaine (2009)
    Petite musique du jour Pluie d'étoiles éditions (2004)

    + Consulter les archives


    Extrait
    La voix s'est éveillée,

    La voix s'est éveillée
    sur la bouche du pauvre

    et de ses lèvres c'es
    un oiseau qui jaillit,
    éclate, enchante l'air.

    Ah, dit l'homme, pourquoi soudain
    cette fureur de dire
    et de louer ?

    D'où me vient ce présent de plume
    -soleil !-
    dans l'indigence de ma race ?

    et cette grâce enfin de célébrer
    l'or et la gloire du matin ?

    Que de ma voix mortelle,
    moi, l'obscur, le messager,
    humblement je bâtisse
    l'arche de la parole !

    (Extrait de "Arche à parole", Le Cherche-Midi Editeur, 2001)

    Autres poèmes
  • Sonnet
  • Trois voix

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter