Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Bruno Berchoud


Biographie

Né à Lyon, le 19 juin 1952, vit et travaille à Besançon.

Bibliographie

Recueils

  • Essais de voix sur les décombres, éditions de l'Atelier du grand Tétras, 2015
  • La Beauté du geste, éditions Clarisse, collections Parcelles, 2011
  • Une Ombre au tableau, éditions L'Atelier du grand Tètras, 2010. Prix Jean Follain de la ville de Saint-Lô.
  • Obscurité des visages, ed. Gros Textes, mars 2008
  • Leurs mains, Cheyne, 2005
  • Comme on coupe un silence, Le Dé bleu, 2000, prix de la ville d'Angers
  • L'ombre portée du marcheur, Le dé bleu, 1998, prix Max-Pol Fouchet

    Publications en revues, depuis 1988 dans
    Phréatique, Vagabondages, Le Croquant, Décharge, Comme ça et Autrement, Parterre Verbal, Verso, Le Nouveau Recueil, Rétroviseur, Friches, Gros Textes, Poésie Première, Traces...

    Présence en anthologies :
  • Le presse-bonheur, Annie Marandin, Collège de Seroncourt, 1998
  • La courte échelle, ed. Cêtre et CRL de Franche-Comté, 1991-1994-1996
  • Le courrier de l'Orénoque, ouvrage bilingue franco-espagnol, lauréat francophone du prix du courrierde l'Orénoque - ed. Orénoque, 1994


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Essais de voix sur les décombres Atelier du grand Tétras (2015)

    Autres parutions présentées sur ce site

    La Beauté du geste Clarisse (2011)
    Obscurité des visages Gros Textes (2008)
    Leurs mains Cheyne (2005)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Oh bien sûr elle sourit, mais on pense à part soi on pense Ça défile elle enchaîne comment veux-tu qu'elle s'en souvienne, nos visages, la larme qu'on écarte d'une phrase et la joie qu'on étrangle, le soleil impromptu sur nos rides avec le premier cri, combien dis-moi hein combien de noyés rejetés par la mer elle aura rescapés, attrapés par les pieds, détrempés et braillards quand il leur faut soudain lamper le grand bol de lumière.
    Oh bien sûr elle sourit, et sa voix adoucit le néon et même qu'elle est belle à dire Allons madame vous voyez c'est le bout du tunnel, mais on pense à part soi on pense Ça défile elle enchaîne, précise mais ailleurs elle coupe elle incise elle panse aseptise et nettoie, et l'on pense à part soi les cordons elle les noue à la chaîne -

    Pourtant elle aurait dit, vous l'apprendrez le lendemain, que vous étiez touchant, avec l'enfant dans les bras.

    Inédit, 2003, à paraître dans le prochain numéro de l'Atelier Contemporain, avec d'autres textes extraits d'une suite inédite intitulée Cahier de Charges, recueil qui se présente comme un "jeu des métiers", la contrainte littéraire étant de ne jamais nommer le métier évoqué dans chaque poème.

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter