Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Ariane Dreyfus


Biographie

Ariane Dreyfus, née le 6 octobre 1958, vit et enseigne en région parisienne. Elle anime aussi des ateliers d’écriture, notamment en milieu scolaire

Bibliographie

Poésie

Nous nous attendons (reconnaissance à Gérard Schlosser), aux Editions Le Castor Astral, 2012.
Moi aussi, anthologie réalisée par l’auteur, aux Editions Les Découvreurs, 2015.
Le dernier livre des enfants, Editions Flammarion, 2016.

  • La terre voudrait recommencer, aux Editions Flammarion, 2010
  • Iris, c’est votre bleu, aux Editions Le Castor Astral ( mars 2008)
  • L’inhabitable , Flammarion, 2006
  • La bouche de quelqu'un, Tarabuste, 2003
  • La belle vitesse, Dé Bleu, collection "Le farfadet bleu", 2002
  • Les compagnies silencieuses, Flammarion, 2001
  • Quelques branches vivantes, Flammarion, 2001
  • Une histoire passera ici, Flammarion, 1999
  • La durée des plantes, Tarabuste, 1998
  • Les miettes de Décembre, Dé bleu, 1997
  • Un visage effacé, Tarabuste, 1995
  • L'Amour 1, Editions De, 1993

    Essai
    La lampe allumée si souvent dans l’ombre, José Corti, collection « en lisant en écrivant », 2013.

    Ariane Dreyfus a également collaboré à des anthologies ( Histoires de lectures, Lire en fête, 2001; Poé/tri, 40 voix de poésie contemporaine, Autrement, 2001) et publié de nombreux textes et poèmes en revues (Action Poétique, Aires, Arpa, Banana Split...)

    Sur Ariane Dreyfus
    Ariane Dreyfus de Matthieu Gosztola, collection « Présence de la poésie », éditions des Vanneaux, 2012


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Le dernier livre des enfants Flammarion (2016)
    Moi aussi LD (2015)
    Nous nous attendons Le Castor Astral (2012)

    Autres parutions présentées sur ce site

    La Lampe allumée si souvent dans l'ombre José Corti (2013)
    La terre voudrait recommencer Flammarion (2010)
    Iris, c’est votre bleu Le Castor Astral (2008)
    L'inhabitable Flammarion (2006)

    + Consulter les archives


    Extrait
    SILENCIEUX

    La caresse assez forte pour écraser cette larme

    Il le fait
    Et même le visage renversé le porter, ce n’est pas la vraie fatigue

    Lui aussi a été jeté dans le monde avec sa chair une fois

    Ce serait plus facile mais il ne veut pas le saisir par la bouche
    Il veut son silence et le voir durer
    Comment on peut dire
    Mon cœur désire ton cœur 
    Enfin il sent son torse bouger sous lui

    Tu as le visage mouillé et moi c’est le dos si profondément
    De toute ma sueur pour ne pas m’arrêter
    De caresser la terre avec toi je m’appuie sur vous



    Ariane Dreyfus
    La terre voudrait recommencer p.111

    Autres poèmes
  • Derrière la porte il ne respire qu’à moitié
  • Funambules
  • Ouverture
  • Sans rien déranger du monde
  • Où que tu sois, je t’ai connu.

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter