Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Philippe Beck


Biographie

Philippe Beck est né à Strasbourg en 1963. Maître de conférences en philosophie à l'Université de Nantes (en 1995).

Bibliographie

  • Chants populaires, Flammarion, 2007
  • Beck, l'impersonnage, rencontre avec Gérard Tessier, Argol, 2006
  • Elégies Hé., Théâtre Typographique, 2005
  • Garde-manche deux, Textuel, 2004
  • Aux recensions, Flammarion, 2002
  • Poésies didactiques, Théâtre Typographique, Courbevoie, 2001
  • Inciseiv, MeMo, Nantes, 2000
  • Dernière mode familiale, Flammarion, Paris, préface de Jean-Luc Nancy, 2000
  • Crude Marivaux, Cambridge, Angleterre, 1999
  • Selected poems, Equipage, Cambridge, Angleterre, 1999
  • Le Fermé de l’époque, Al Dante, Paris, 1999
  • Rude merveilleux, Al Dante, Marseille, 1998
  • Verre de l’époque Sur-Eddy, Al Dante, Marseille, 1998
  • Chambre à roman fusible, Al Dante, Marseille, 1997
  • Garde-manche hypocrite, Fourbis, Paris, 1996


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Philippe Beck, un chant objectif aujourd'hui José Corti (2014)
    Opéradiques Flammarion (2014)

    Autres parutions présentées sur ce site

    Chants populaires Flammarion (2007)
    Beck, l'impersonnage, rencontre avec Gérard Tessier Argol (2006)
    Elégies Hé. Théâtre Typographique (2005)
    Garde-manche deux Textuel (2004)
    Aux recensions Flammarion (2002)
    Poésies didactiques Théâtre Typographique (2001)
    Inciseiv MeMo (2000)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Poème liminaire

    Si un moi ne commence pas,
    c'est à cause de l'ensemble
    des préoccupations fortes
    qui font et défont
    l'histoire de quelqu'un
    dans l'histoire de quelques-uns
    dans l'histoire de beaucoup,
    et pas dans celle de tous.
    Car un quelqu'un diffère
    de la somme des entretiens possibles
    avec tous
    (le grand Moi est absent
    a priori aussi, et
    le moi et le toi ordinaires
    font des efforts
    pour devenir un Toi
    avant l'arrivée supposée
    au grand Moi
    qui n'existe pas) ;
    les discussions commencent
    à cause des discussions.
    Ce qu'il faut dire
    n'est pas déjà dit
    dans le cerveau de l'individu,
    ni dans le Collectif,
    mais il se dit à cause
    de la discussion
    qui invente la nécessité
    tout autour des cerveaux
    et des coeurs.
    Et le monde n'est pas le brouillon
    général négatif.

    Extrait de : Poésies didactiques, Théâtre Typographique, Courbevoie, 2001.

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter