Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Retrouvailles

Xavier Grall


Biographie

(1930-1981)
Né à Londivisau dans le Finistère. Il effectue ses études à Paris. En 1952, il entre à la rédaction de la Vie catholique illustrée et en sera la secrétaire général en 1961. Il collabore également en 1977 pour le Monde. Profondément chrétien et volontiers polémiste, Xavier Grall dénonce la guerre d’Algérie, qu’il vécut et se bat pour la reconnaissance de l’identité bretonne. Il admire Rimbaud et Kerouac, poètes vagabonds. Il rêve d’une poésie « trépidante, ardente, incandescente », une poésie qui représenterait l’idéal et qui ressemblerait à la rude et légendaire Bretagne.

Bibliographie

Le Rituel breton, Calligrammes, 1965
La sône des pluies et des tombes, Calligrammes, 1975
Rires et pleurs de l’Aven, éd. Kelenn, 1965
Solo, Calligrammes, 1981

Apologie

Xavier Grall

par sa fille Isabelle Grall

Je me souviens de lui comme si c’était hier /De ses yeux qui rêvaient de voyages, de routes, de soleil... Lire la suite

par Mireille Guillemot

Aujourd’hui, en ces temps de ténèbres, relire Xavier Grall, le grand poète breton disparu en décembre 1981, est d’une brûlante actualité... Lire la suite

 

par Yvon Le Men

Xavier Grall, l’homme qui habitait son nom

Mon parrain est venu me voir de toute urgence. Il m’a demandé de lire Solo de Xavier Grall pour son enterrement. Il est malade, très malade. Il m’a entendu dire ce poème. Il en avait été très secoué, s’en est souvenu.
...les hommes meilleurs que leurs idées
et comme la haine est difficile...

Lire la suite

Voir la fiche poéthèque d'Yvon Le Men


Actualité

Nouvelle(s) parution(s)

Xavier Grall parmi les siens Rafael de Surtis (2013)

Autres parutions présentées sur ce site

Oeuvre poétique Rougerie (2010)

+ Consulter les archives


Extrait
Amour Kerne

à l'Ondine

Je te prendrai dans l’émotion des landes
muettement tu embrasseras ma terre
Je te prendrai dans la clarté des fontaines
avidement je te boirai
Tu portes mes amours mauves
dans la source des prunelles
écoute
les ajoncs et les plantes
vont chanter pour nous deux
la nuit fertile, la plage fraternelle
Nous referons cette Cornouaille mortelle
secrètement
dans le lit des hautes herbes
je te prendrai dans la grange verte
et ton corps aux semences mélangé
concevra tout un pays de fougères
et de genêts.
Ma belle amie sur la grève allongée
comme moi désire la mer
laisse-toi chavirer sous le vent des navires

extrait de "C'était hier et c'est demain", éd. Seghers, 2004

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter