Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Yves-Jacques Bouin


Biographie

Né en 1951, Yves-Jacques Bouin vit à Dijon après avoir passé 27 ans à Paris. Comédien, il consacre une grande partie de son art aux lectures et à la création de spectacles poétiques. Il a créé l’association la VOix des MOts en 2002, au sein de laquelle il est responsable des manifestations TemPoésie et Salut Poètes ! organisées en Bourgogne.

A été publié dans quelques revues : Contrordre, La Corde Raide, Le Guide Céleste, Courant d’Ombres, Le Matin Déboutonné, Mezzanine, Rétro-Viseur, Décharge, Avant-Garde, Par Terre Verbal, Gros Textes, Ces Gens-là, le Petit Prince, Arpa, N° Hors Série de la bibliothèque de Romorantin, Langue vive. A participé à cinq anthologies publiées par Le Temps des Cerises, dont la dernière en 2011 : Nous, la multitude (publication liée au festival temps de paroles).
A participé, en 1995, à la création de la revue Courant d’Ombres.

Photo de Jean-Marie Lardeau.

Bibliographie

Publications

  • Par celle, éditions Clarisse, 2011
  • Elle ne passe jamais bien loin éd. Mazette, 2010
  • De mots et d'amour éd. La renarde rouge, 2007
  • Rien ne sert de pourrir on peut mourir à moins, Le Pré carré, 2006
  • Rien ne sert de courir il faut partir à moins éd. Le Pré Carré 2006
  • Le Temps de l'escalier nouvelle parue dans une anthologie publiée par la DRAC bourgogne, éditions Nykta, 2003
  • Le poème qui n’en finit pas de commencer toujours. 2000, éditions de la Renarde Rouge
    recueil issu d'une résidence d'auteur dans la Nièvre en 2000
  • Le soleil insiste, éditions Fer de Chances, Gilles Cheval, 1999 (épuisé)
  • Paroles au contour des saisons , Revue Sapriphage 32 1998 (2e Prix Snyder)
  • Entrez !, L’épi de Seigle, Jacques Fournier, 1998
  • Une passée de paroles, L’épi de Seigle, Jacques Fournier, 1997
  • La parole en appel dans le silence des mots, Le Pré de l’Âge, Roland Tixier, 1989

    un numéro de la revue Pages Insulaires (Jean-Michel Bongiraud) lui est consacré en 2011

    Discographie
  • Crier toujours jusqu’à la fin du monde, Benjamin Fondane, Éditions : Le loup du Faubourg. Musiques originales : Luis Rigou, Hélène Arntzen.Création et interprétation : Ève Griliquez, Yves-Jacques Bouin. Chants juifs, accordéon : Jacques Grober, Micha Nisimov. Réédition en 2009 par Malambo productions.


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Un Bouin c'est tout L'Improviste (2013)
    Rien ne sert de pourrir on peut mourir à moins Le Pré carré (2006)

    Autres parutions présentées sur ce site

    Par celle Clarisse (2011)
    De mots et d'amour La Renarde rouge (2009)
    De mots et d'amour La Renarde rouge (2007)

    + Consulter les archives


    Extrait
    L'ECUMACE ET LA LIREUIL


    Tu sais que l'écureuil et la limace ne se rencontreront pas. Il y a l'écureuil pour le cache-cache du catalpa et la limace pour la dalle de l'entrée. L'un est à couvert sous les feuilles, véloce, inventif, l'autre à découvert sur la pierre, évidente et placide. Pas du même bord ces deux-là.
    Cependant, les voilà réunis dans la magie d'un regard, avec leur commune couleur de marron d'Inde, et tes mots les arrêtent dans le cours du récit.
    La limace ne recevra jamais de nouvelles de l'écureuil, l'écureuil ne saura rien de la limace. Qui s'en plaint ?
    Farces des sens : un pivert frappe leur histoire sur le clavier du marronnier. Toi tu écris avec un crépitement d'abeille éperdue dans les rondeurs de la lampe.
    Chacun est à sa place, l'écureuil, la limace, le pivert et l'abeille.
    Mais, où es-tu, toi, l'observateur en fuite, à l'heure où le lecteur s'arrête à ta question ?

    Nul ne s'est connu et la vie continue.

    extrait du livre le poème qui n'en finit pas de commencer toujours, éd. La Renarde Rouge, 2000

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter