Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Rémy Durand


Biographie

Rémy Durand, né à Caracas, dans cette Amérique indo-afro-européenne qui devait le marquer profondément et où il a longtemps vécu et travaillé, a parcouru le monde – Vénézuéla, Colombie, Inde, Equateur, Irlande, Mexique, Pérou, Sénégal… pour promouvoir la langue et la culture françaises, la Francophonie et le dialogue des cultures. Il a été Délégué Général de l’Alliance Française.
Critique d’art et critique littéraire, conférencier, il a publié de nombreux articles dans la presse latino-américaine, notamment pour les quotidiens El Espectador, El Tiempo (Colombie), El Tiempo, Hoy, El Diario del Caribe (Equateur).
Rémy Durand a publié aussi dans les revues SUD (Marseille), Voix d’Encre (Carpentras), Poésie 1 (Paris), La Lettre sous le Bruit (La Seyne-sur-Mer), Lou Andréas (La Seyne-sur-Mer), et dans les Anthologies publiées à l’occasion du Printemps des Poètes, « Le Printemps des Poètes dans les Collèges du Var » (éditions Les Cahiers de l’Egaré, Le Revest-les-Eaux) et a écrit pour le journal Le Monde.
Il est l’initiateur et le fondateur de rencontres poétiques à l’étranger, les « Jueves poéticos » (Equateur) et les « Poetry Thursdays » (Irlande) ; en France, à Toulon, il a fondé en 2002 l’Association Gangotena, qui accueille une fois par mois un écrivain varois dont les textes sont lus par des comédiens, en synergie avec des musiciens. Il a fondé les Editions Villa-Cisneros, dont les premiers ouvrages ont vu le jour fin 2001 et février 2002.

Bibliographie

Sous le nom de Rémy Durand
Poésie

  • A la nue accablante, éditions de la Grisière, Paris, 1970 (épuisé) ;
  • Sensiaires, éditions Saint-Germain-des-Prés, Paris, avec des encres de Pierre Lanoë et un prologue de Miguel Angel Asturias, Prix Nobel, 1974 (épuisé) ;
  • Yaraví, éditions Casa de la Cultura ecuatoriana, Quito, avec une préface de Francisco Febres Cordero et un dessin en couverture de Guayasamín, 1984 (épuisé) ;
  • Chiliades, éditions Saint-Germain-des-Prés, Paris, avec des gravures d’Antonio Camacho Rugels, 1976, et un tiré à part sur offset Tournesol, numéroté de 1 à 50, orné d’un poème manuscrit de l’auteur, 1976 (épuisé) ;
  • A chaque pierre suffit son île, éditions Guy Chambelland, collection « Les Cahiers du Pont sous l’eau », avec une préface de Roger Little, 1994 et un tiré à part (30 exemplaires) sur vélin, orné d’un graphe de Jean-Claude Le Gouic, 1976 (épuisé) ;
  • Chiliades ou le 11 septembre, avec une préface de Adriana de Berchenko, réédition à l’occasion de la commémoration du coup d’Etat au Chili, éditions Villa-Cisneros, Toulon 2003 ;
  • Anges Nus, éditions Les Amateurs Maladroits, la Seyne-sur-Mer 2003.

    Sous le nom de Villa-Cisneros
    Poésie
  • Pierre, éditions Les Cahiers de l’Egaré, Le Revest-les-Eaux, poèmes calligraphiés en semi-onciale irlandaise, 31 planches de format 297 x 420 sur papier Chagall Insize Naturel 200g. Impression sérigraphie. Tirage limité à 32 exemplaires, numérotés et signés par les auteurs, 1998 ;
  • Pierre, poème calligraphié par Bernard Van Malle, éditions Les Cahiers de l’Egaré, Le Revest-les-Eaux, 1999 ;
  • Un peu de lumière dans la chambre, poème manuscrit, éditions Les Amateurs Maladroits, La Seyne-sur-Mer, Collection Verticales, 2001 ;
  • Notes pour déchirure et lumière, poème, éditions Les Amateurs Maladroits, La Seyne-sur-Mer, 200
  • Je me souviens I, Venezuela (1) , éditions Les Amateurs Maladroits, La Seyne-sur-Mer, 2001 ;
  • Barroco, éditions Les Amateurs Maladroits, La Seyne-sur-Mer, 2001 ;
  • Plus la Mer à Sainte Adresse, éditions les Amateurs Maladroits, 2002, édition rehaussée d’une Encre de Véronique Adam.

    Roman
  • On dirait que la nuit est tombée, roman, La Bartavelle éditeur, 2002.

    Sous le nom de Ambriogio Stellare :

    Poésie
  • Même pas, éditions Les Amateurs Maladroits, 2003.


  • Actualité
    + Consulter les archives

    Extrait
    Elle sait que cela doit venir.
    C'est le jour.
    Elle veut honorer celle qui doit venir. Elle a choisi de la soie, de la soie bordeaux, de la soie pourpre. Elle a choisi toutes sortes de soies, la soie satin, le taffetas, de la soie levantine, de la soie surah, elle a choisi des gazes et des mousselines, des soies d'Italie, des soies d'Asie lamées d'argent et d'or, de la soie du Maharastra et aussi d'Amadabad.

    Son visage luit. Une lueur opale, qui vient des yeux. Ils ont le vert des lacs d'Irlande, celui des lacs des Andes au flanc des volcans. Ils ont le vert du regard des vierges des églises de Cuzco, le vert des yeux de celles qui revêtent des jupes ornées de pierres précieuses qu'on appelle chalchilhult, le vert de la déesse des eaux.
    Elle attend.
    L'eau.
    Elle pense que le moment est venu. Ses yeux brillent de bonheur. Son corps frémit. Elle sait que l'eau vient.

    Extrait de "Anges nus", éditions Les Amateurs Maladroits, La Seyne-sur-Mer, 2003
    Contact : RemyDurand2@wanadoo.fr



        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter