Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Henri Droguet


Biographie

Né à Cherbourg en 1944, Henri Droguet habite à Saint-Malo depuis 1972, y a enseigné les lettres jusqu'en 2004.

Photo de Jacques Sassier, © Gallimard

Bibliographie

  • Maintenant ou jamais chez Belin, 2013
  • Off, Gallimard, 2007
  • Presto con fuoco, Mona Kerloff, 2006
  • Albert & Cie, histoire, Apogée, 2005
  • Avis de passage, Gallimard, 2005
  • 48°39'N-2°01'W et autres lieux, Gallimard, 2003
  • La main au feu, Gallimard, 2001
  • Noir sur blanc, Gallimard, 1998
  • Le passé décomposé, Gallimard, 1994
  • Ventôses, Champ Vallon, 1990
  • Le Contredit, Gallimard, 1982
  • Chant rapace, Cahier de poésie 3, Gallimard, 1980
  • Le bonheur noir, Gallimard, 1972

    Livres d'artiste

  • Champ du signe, avec des gravures de Thierry Le Saëc, La Canopée
  • Pluies, vents, bords perdus, avec des lithos d'Eric Brault, Galerie Ombre et Lumière
  • Avis de passage, avec des gravures de Dominique Penloup, Le Galet Bleu
  • Brouhahas, avec une pointe sèche et un pastel de Thierry Le Saëc, La Canopée et Galerie Ombre et Lumière.

    Il a collaboré et collabore aux revues suivantes : Nouvelle Revue Française, Po&sie, L'Animal, Rehauts, Théodore Balmoral, Fario, N4728, Diérèse, Europe, Hopala...


  • Actualité

    Autres parutions présentées sur ce site

    Avis de grand frais Contre-allées (2011)
    Boucans Wigwam (2010)
    Off Gallimard (2007)
    Avis de passage Gallimard (2005)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Plus loin

    printemps c'était lait vert
    pulsatiles et séneçons
    l'été faisait défaut
    le giron d'or des automnes fumait
    on cheminait sous les nuvoles
    après l'abrupt hiver durait

    plus ou moins long le vent
    bâclait ce lieu commun la mer
    et les eaux têtues noires
    il y avait des pluies dans un ciel
    âpre parfait fourbi

    loque à terre enfin pur et simple/
    ment l'homme connaissait sa douleur
    courait vers d'autre ombres
    un autre père
    questions criées mirages
    voraces faims dernières traces
    des parleurs fous vivants.

    26 mars 2005, Lézignan-la-Cèbe

    "Droguet, Henri, ce n'est pas du tout un chinois, mais un Breton, un Malouin... Le paysage de Droguet mange toute la page du poème... Il fait rarement beau et chaud dans ce paysage-là. C'est du tissu naturel assez pauvre et sauvage, en grande largueur. Et dans un tout modeste coin du paysage géant un tout petit bonhomme, puce étonnée, narquoise, râleuse, émerveillée. Les mains dans les poches, il regarde cet univers prêt à ne faire de lui qu'une bouchée. Et il demande, Droguet (à l'océan ? à Dieu ? à qui ?) : "Est-ce que vous pourriez me dire ce que je fais là ?" Mais le vent souffle si fort que la réponse se perd dans le naturel fracas de la nature".
    Claude Roy

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter