Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Katy Remy


Biographie

Katy Remy, née en France en 1945, travaille au CNRS comme documentaliste dans un institut scientifique sur le non-linéaire à Sophia-Antipolis.
Publications dans de nombreuses revues (hiems, Action poétique, Banana Split, Nioques, If, Lieux d'être) et co-fondatrice des revues Poésie d'Ici (1978-1981) et Le Jardin littéraire (1994 et 1996). Invitée à la Biennale des poètes en Val de Marne (1997), et boursière du CNL (2000). K. Remy a animé avec C. Arthaud un Jardin littéraire chez elle à St Jean Cap Ferrat puis à Cimiez entre 1986 et 2000, où de très nombreux écrivains d'ici et d'ailleurs sont intervenus.
A participé à "Poésies en France depuis 1960, 29 femmes, Une Anthologie", par L. Giraudon et H. Deluy, (Stock).

Elle a été à l'origine de plusieurs manifestations dans les Musées de de Nice et dans des MJC (semaines de poésie, rencontres poésie-arts plastiques, lectures, semaine du Printemps des poètes pour l'Action culturelle de Nice 1999, etc. ) et co-organisé en 1983 des manifestations pour le cinquantième anniversaire de la mort de Raymond Roussel (expo, et colloque)
Ses lectures ont eu lieu dans des cadres très différents, le plus souvent en Région, et notamment en duo avec le musicien Djamel Ghezzali.

Bibliographie

  • Convoitises, Flammarion, coll. textes M. Nuridsany 1984
  • Les récits de la Grande Peste, Livre d'artiste avec Franta, puis tirage librairie, éditions Tipaza (Cannes) 1997 et 2000
  • Sous les lianes, avec S. Ceccarelli (Tipaza 2000)
  • Pochades La Porte, 2002
  • Pochades, livres de porcelaine pour M.-J. Armando.

    Elle a également participé à l'édition des ouvrages issus d'ateliers d'écriture :
  • Chemins de femme (SNCF)
  • écrire pour voir (école Les Chênes verts à la Trinité)
  • Oratorio, Eloge de la sagesse, musique de D. Marshall, choeur de Valbonne dir. par A. J. Vernet (1999)


  • Actualité

    Autres parutions présentées sur ce site

    Paysage solitaire Tipaza (2008)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Nice

    je me souviens de ta blancheur, reflet de la ville blanche
    et du rouge et du rose et du vert qu’ils achetaient pour toi
    à la fenêtre de la villa d’or et sous Bellanda je te rêvais
    telle que tu m’apparus serrée entre les Etats, et libre
    quand je marchais tout le jour en te cherchant
    ce n’était jamais toi, tu glissais des certitudes
    Nice, Travail et Joie flambait aux oriflammes
    l’aube me saisissait transie… écoutant les poètes
    détourner le cri des veilleurs : Lu Pailloun ven…
    ton peuble en marche répétait un chant d’espoir
    Lu Pailloun ven… Lu Pailloun ven…

    Autres poèmes
  • Nice
  • Nice n°2
  • Nice n° 3
  • Nice n° 4

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Twitter Instagram Newsletter