Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Georges Guillain


Biographie

Georges Guillain vit à Boulogne-sur-mer (62). Il est le fondateur et principal animateur du Prix des Découvreurs, prix national de lecture de poésie créé en 1997 à l’intention des lycéens et des collégiens de troisième, inscrit au B.O.E.N. du 27 août 2009. Il collabore depuis de nombreuses années avec la Quinzaine Littéraire et la revue en ligne POEZIBAO.

Inspirée en particulier par les études modernes sur le temps et sur le paysage sa poésie fait comprendre que si la langue est pour chacun un « pays », un héritage culturel collectif, le poème reconfigure à chaque instant cette langue par ses rythmes, ses modulations, ses figures, déportant ainsi les représentations du lecteur qui l’établit à son tour en paysage singulier. Cette opération remet à sa place centrale le lecteur, envisagé dès lors non plus comme « sujet » de la langue (perspective scolaire) mais comme « Sujet » à part entière s’inventant dans la langue

Bibliographie

  • L'Hiver est une main précise, 2000
  • Comme existé..., éditions Ecrit(s) des Forges (Québec), 1997
  • Un seul jour sans Rimbaud, éditions P.P.P, Prix de la Ville de Béziers, 1997
  • Vignettes : petites encres noires pour paysages bien tranquilles, Unimuse (Belgique), Prix Casterman, 1995

    Des ensembles dans différentes revues : Le Mâche-Laurier, Triages, Aujourd'hui Poème, Mensuel littéraire et poétique, Rétroviseur, Lieux d'être, Estuaires, Autre Sud, Rehauts, Neige d’août, ainsi que sur de nombreux sites virtuels : POEZIBAO, terresdefemmes, Les Carnets d’Eucharis, terreaciel...

    Il a également rassemblé pour le compte des Editions d'art Anakatabase, des textes de poètes contemporains pour la série intitulée : Estampes avec la lettre.


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Parmi tout ce qui renverse Le Castor Astral (2017)
    et de l'hiver assez ! LD (2015)
    mouvements /mn LD (2015)

    Autres parutions présentées sur ce site

    Avec la terre, au bout Atelier La Feugraie (2011)
    Compris dans le paysage Editions Potentille (2010)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Bienvenue à ce qui passe quand même

    ce matin fait beaucoup plus
    que son âge les vivants vivent avec
    peine alors Il se demande

    rescapé d'une arrière cour alourdie de friture
    quelle chose sur ce globe reste ferme

    comme la chair heureuse et rose
    des pommes de terre


    ***

    des villes aussi bien sûr
    qu'Il en connaît et pas à cause des grosses
    lettres sur les cartes ça ne l'effraie pas
    d'y vivre parent lointain de toutes nationalités qu'il croise
    comme ça au détour d'une allée ou longeant le canal
    Saint Martin empaquetés dans de très sales couvertures
    ou repliés dans des cartons et les mêmes parfois
    qu'il a vus sous les beaux éclairages du soir
    rue Montorgueuil ployant sous des piles
    de fruits la tringle

    à leur manteau d'évêque
    redoutable


    Extraits de Petite Histoire d'Il (Inédit)

    Autres poèmes
  • Enfants dans la campagne
  • Enfant qu'on a été
  • Variations pour libérer la voix

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter