Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Pierre Dargelos


Biographie

Pierre Dargelos est né le 9 mars 1937 à Aiguillon (47) dans une famille d’ouvriers. Dès 1955, il gagne sa vie, puis devient instituteur, professeur, inspecteur de l’éducation nationale, tout en poursuivant ses études.
Profondément marqué par le frère aîné qui traçait des mots essentiels sur les murs, par Paul Gayrard, ce professeur-ami qu’on ne peut oublier, par Jean Digot, le doux "gouverneur de l’îlot de Rodez", par René Guy Cadou au cœur de Rochefort l’école, par Loys Masson, l’oiseleur mauricien à l’âme fracassée, par Zadkine l’immense éveilleur de forêts, et tous les autres, Francis Carco, Paul Jean Toulet, Nerval, Cendrars, Apollinaire … il tente de conjuguer solidarité et solitude, poétique et politique, pour être au monde.

C’est vraisemblablement la raison pour laquelle il quitte l’hexagone et exerce son métier au Cambodge, en Haute Volta, en Corse, en Côte d’Ivoire, en Lot et Garonne, en Polynésie Française, au Congo, en Guinée Conakry.
Il s’éloigne des lieux où les poètes, les écrivains, les éditeurs, les libraires périodiquement se rencontrent et, malgré les prix "Encres vives", "Ilarie Voronca" et "Antonin Artaud" qui lui sont décernés, il est au loin, il est ailleurs. C’est le prix à payer pour ce voyageur de passage dont l’itinéraire est cependant jalonné par des poèmes accueillis dans diverses revues (Marginales, Sud, Journal des Poètes, Revue du Rouergue, Entailles, Escalasud, Vagabondage, Verticales, Io, Solaire…) , plusieurs anthologies (Cosem puis Delvaille, chez Seghers), plusieurs publications.

Aujourd’hui, entre Gironde et Tahiti, il vit, en attendant la mer, la présence et l’absence, la solitude, le partage et l’amour, les moments de parole et le choix du silence, au cœur du Pacifique Sud "où s’abreuve la nuit", le quotidien d’exil et d’équinoxe qui nous tient lieu de vie.

Bibliographie

  • Itinéraires sur les terres de France, d’Asie, d’Afrique et de Polynésie (chez l'auteur), prose, 2015
  • Des chemins vers la mer, Encres Vives n°436, 2014
  • Ces enfants polychromes, 2008
  • Une aussi longue solitude, 2008
    . Poèmes pour une barque végétale (auteur) 2002
    . Bribes et petits riens, ou les feuillets du Congo (auteur) 2001
    (avant propos de Paul Gayrard)
    . La Polynésie vue du ciel (RFO Papeete) (vidéo cassette) 1990
    . Mots et musiques pour le voyage (cassette/son) (auteur) 1985. Les chantiers de l’exil (Chambelland) 1982
    . Demeure la parole (Chambelland) 1982.
    A tous jamais, les feuilles (Chambelland) 1968 (prix Antonin Artaud)
    . Les mains nues (Encres Vives/Michel Cosem) 1964 (prix Encres Vives)
    . Chanson à vivre (Presse à poèmes/P. Gabriel) 1964
    . Où s’abreuve la nuit (Encres Vives/150) (M. Cosem)
    . Et revienne la mer (Encres Vives/175) (M. Cosem)
    . Douze chansons de l’aubier (Filhol) 1963
    . Le graminaire ou les moissons du silence (Subervie) 1962 (prix Voronca)
    . Paysage de mon amour (Subervie) 1961 (avant propos de Loys Masson)


  • Actualité
    + Consulter les archives

    Extrait
    Tu ne pouvais pas ne pas t’accorder à ma terre
    l’aquitaine t’attend comme elle attend l’été
    belle barque d’écume


    avec ses vagues sous le ciel
    et la germination des herbes
    tu trouveras au bout du parc
    deux sémaphores droits
    deux îles verticales
    qui me rappellent d’âge en âge
    et du plus lointain de l’enfance
    les générations de la mer

    je t’accueillerai
    comme on accueille un beau silence
    où s’accomplit le soir
    comme on regagne une demeure retrouvée
    où tu vas ordonner l’espace du poème
    avec au bout des doigts les choses simples
    d’ici bas.

    in : "Poèmes pour une barque végétale"

    *
    Je vous écris du bout du monde
    d’un orient extrême et d’un ciel renversé
    alors que fléchit la lumière
    que s’approfondit le silence
    et que le regard se replie
    pour vous confirmer ce qui suit
    nos crépuscules
    en dépit des mots
    sont les mêmes.

    (inédit)

    Autres poèmes
  • Gradignan
  • Qu’il n’ait pas plus longtemps survécu à l’orage

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter