Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Joël Bastard


Biographie

Photographie de Philippe Tarbouriech

Joël Bastard est né en 1955 à Versailles. Poète, romancier et auteur dramatique, il réalise aussi de nombreux livres d'artiste avec Patrick Devreux, Joël Leick, Koschmider, Tony Soulié, Ricardo Mosner, Jean-Luc Parant, Alexandre Hollan...Il écrit ou a écrit pour des chanteuses ou des musiciens comme Christine Python, Christian Graf, Carlos Baumann, Madjo, Marcos Jimenez…
Il travaille avec Erik Truffaz et Malcolm Braff ( trio Ecritures de concert ) à l'élaboration d'une écriture improvisée et de vidéos projetées sur scène.
Il écrit depuis l’adolescence. Après avoir exercé de nombreux métiers (facteur, quincaillier, peintre en bâtiment, galeriste, camionneur, ouvrier bijoutier, manœuvre), et n'ayant jamais cesser d'écrire durant tout ce temps, il décide de se consacrer uniquement à l’écriture depuis 2000. Il propose aussi des lectures à voix nue ou accompagnées par des musiciens comme Erik Truffaz, Claire Menguy, Christian Graf... et anime des ateliers d'écriture, poésie et théâtre. Quand il ne voyage pas, il vit dans une ferme isolée des Monts Jura.

Pour plus d’informations sur son site
http://www.joelbastard.blogspot.com/

Vidéo
Joël Bastard
Festival Voix Vives
Sète 25 juillet 2011
----------------------
Poésie en langues des signes
Arts Résonances
Brigitte Baumié / Michel Thion
Vidéo Lupum
Réalisation Pierre garbolino

http://www.youtube.com/watch?v=ljfU2F47V8o

Bibliographie

Poésie

  • Les appuis de lumière, Livre peint par Claire Allary, Approches éditions, 2014
  • Journal foulé aux pieds, éd. Isolato, 2013
  • Sans revenir, avec Georges Badin, Encrages, 2011
  • Bâton rouge, avec Tony Soulié, Virgile, 2010
  • Derrière le fleuve, avec des illustrations de l'auteur, Al Manar, 2010
  • All is one, Le miel de l'Ours, 2009
  • Bakofè, Al Manar, 2009
  • La compagnie des eaux, avec Marie Bauthias, Le Trident Neuf, 2009
  • Papillotes sans chocolats II, avec Jean Chollet, Ficelle, 2008
  • Casaluna, Gallimard, 2007
  • Papillotes sans chocolat, avec Luce Guilbaud, Ficelle, 2006
  • Le sentiment du lièvre, Gallimard, 2005
  • Au dire des pas, Le dé bleu, 2004 ( épuisé )
  • Poètes pour le temps présent, présenté par Guy Goffette, Gallimard, 2003


    Roman
  • Manière, Gallimard, 2009

    Théâtre
  • Théâtre Blitz ( trois pièces ), Passage d'encres, 2011.

    Livres d'artistes
    ( imprimés, peints, mansucrits... )

    Aux Editions Collection Mémoires
    Avec Joël Leick, Bernard Quesniaux, Jean Anguera,
    Koschmider, Tony Soulié, Jephan de Villiers, Zuzana Hulka,
    Jacques Capdeville, Eric Coisel, Michaële-Andréa Schatt, Jean-Luc Parant,
    Ricardo Mosner, Georges Badin, Alexandre Hollan.

    Aux Editions Atelier Saint Christol de Rodières
    Avec Patrick Devreux, Evelyn Gerbaud, Abraham Hadad,
    Peter et Beate Repp, Orjan Wikström.

    Aux Editions Negro Solimöes
    Avec Jane Le Besque, Sylvie Gravellard, Michel Julliard, Pascal Nordmann, Patrick Devreux.

    Aux Editions Livre Pauvre
    Avec Georges Badin, Jean-Michel Marchetti.

    Autres éditeurs
    Avec Jacky Essirard, Claire Alary, Jean-Pierre Thomas...


  • Actualité

    Autres parutions présentées sur ce site

    Journal foulé aux pieds Isolato (2013)
    Bâton rouge Virgile/ coll. Ulysse fin de siècle (2010)
    Casaluna Gallimard (2007)
    Le sentiment du lièvre Gallimard (2005)
    Au dire des pas L'idée bleue (2004)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Extrait de Entre deux livres, inédit


    Lisant quelques vers d'Odysseus Elytis alors qu'il crachine sur les grands parasols, je soupire, c'est si beau. Le corps, la peau salée, l'amour à distinguer du désir. Je regarde les lèvres des jeunes femmes qui se taisent, sourient, disent des bêtises. Entre les étales, leurs fesses dandinent. Le ciel est gris et profond. Une chair unique nous contient. Le marché de St Lice rend les choses indéniables. Les confidences aux terrasses, après les fruits et les légumes. Il m'a aimé, j'attends de lui des mains supplémentaires. Un rire plus intime. Un enfant s'étonne de la grande animation. Le clocher sonne midi, il se cale dans le ciel et dans nos habitudes. Les épaules sont à peine plus lourdes de pluie, mais rien n'y fait, le monde chante.





    La poésie est là. On souhaite poser sa tête dans son cou, au creux de son transport. Les absents nous retiennent un peu par les chevilles. Une pensée fugitive donne des larmes et du poids à l'éphémère. Un poids qui nous lie et on pense tout de même à autre chose. Une femme se précipite aux urgences médicales, elle est en danger de disparaître du carnet de voyage. Elle revient, sauvée, avec sa bouche, son corps, sa joie et ce qu'elle en dit. On pense alors à ceux qui ne reviendront jamais et l'on boit un Chardonnay sur la table ronde qui brille. On finit d'écrire un poème. On attend déjà la venue du prochain. Ce peut être un clochard qui nous salue place St Anne, la main sur le cœur.




    Après deux Chardonnay, on pisse fort au centre de la cuvette. On veut entendre le bruit de son corps comme un enfant qui s’étonne de faire autant de bouillon. Il y a du bruit, c’est de l’or. Nous ne sommes pas seuls.





    A l’envers de l’acacia, dans le brouillon de lumière, la mise à plat du jardin et des jours passés.



    Les questions sont tombées dans l’oubli. Des réponses aux mains nues, aux épaules luisantes, s’affrontent entre les murs du grand terrain vague. Des oiseaux sautillent d’une branche coupée à l’autre, au bout d’un laurier réduit de sa moitié. Têtes en l’air, les yeux doux, ils volettent parfois à travers le laurier absent. Ils traversent la réponse en poussant de petits cris. Ils sont perdus dans la réponse et cherchent un nid au beau milieu de l’azur.

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter