Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Philippe Berthaut


Biographie

Poète, chanteur, écrivain, comédien/lecteur, animateur et formateur, Philippe Berthaut est né en 1952 à Aigueperse (63) et vit à Toulouse.
Après un DEA en Lettres Modernes et des études de linguistique, il choisit de mettre en mélodie les poèmes qu’il écrit et de les chanter sur scène. Il débute en 1972 avec un premier récital à la Cave Poésie de Toulouse. Il anime de nombreux ateliers tout public, ainsi que de nombreux stages de formation (bibliothécaires, enseignants, animateurs de centres de loisirs, etc.).
Il est à l’origine de l'Atelier Recherche de la Boutique d’Écriture du Grand Toulouse dont il est le conseiller artistique. Comédien chanteur dans diverses pièces mises en scène par Luc Montech et Monique Demay telles que La Chanson de Roland, V comme Vian, Baudelaire, Rimbaud, il donne des lectures publiques régulières dans le cadre des lectures organisées par la revue Multiples à la librairie Ombres Blanches de Toulouse et dans de nombreuses médiathèques.
Ses principales créations chantées sont Le Chant-Flipper (Film France 3 en 1983), La Grande Battue (1985), Bateau Epices (1986) et Les Chants de la Nuitée (1996).
Il a aussi réalisé des spectacles sur des poètes comme Eugène Guillevic (création au Printemps de Bourges, 1987) et Pierre Reverdy (CD et spectacle, 1989).
Son dernier spectacle, Routes captives donné en octobre 2006 à la Cave Poésie de Toulouse est un parcours poétique associant photographies, textes, musique et vidéo. Le DVD Routes captives accompagné de l’intégralité des textes (livret) est paru en février 2008.

Bibliographie

Publications

  • Le Champ de lave, Ed Loubatières, avril 2008
  • La Chaufferie de langue, Ed. Erès, 2005
  • Le Pays Jonglé, Ed. Accord, 2003
  • Abrupt - Poème avec une gravure de Michel Cure, Ed. Trames, 2002
  • Les Saisons Cayla in Anthologie, Tarabuste, 2002
  • Paysage déchiré - poèmes, Ed. N&B, 1997
  • La Diagonale d'Espalion à Lavaur, Ed. L'Ether vague Patrice Thierry, 1995
  • Le Chanteur et son commerce, Ed. Le Lézard, 1991
  • Le Chant Flipper, Ed. Tribu, 1981 (épuisé)

    Éditions sur le net
  • Seau rouge Seau bleu, publie.net, septembre 2008
    Enregistré sous octobre 2008 publie.net

    Discographie
  • Poèmes pris au chant (mise en mélodie des poèmes de poètes disparus comme Paul Éluard, R.-M. Rilke, Guillaume Apollinaire, Roberto Juarroz, Eugène Guillevic, Thierry Metz mais aussi des poètes vivants, habitant en région Midi-Pyrénées comme Claude Barrère, Gilbert Baqué, Peter Diener, Gaston Puel, Henri Heurtebise), 2004
  • Dans le ventre des barques - Poèmes chantés pour enfants, 2000
  • Chants de la nuitée, accompagnement piano Bruno Reichmann, 1997
  • Pierre Reverdy, poète, avec Roland Ossart et Bernardo Sandoval, 1989

    Photos/film
  • Routes captives, DVD+ livret, 2008

  • Actualité
    + Consulter les archives

    Extrait
    Extrait de Seau rouge Seau bleu, éditions publie.net, septembre 2008

    Seau rouge Seau bleu

    Attraction faite objets forains, posés là, incongrus dans la station de métro rutilante avec ses carreaux de boucherie
    L’un ou l’autre, l’un et l’autre
    Selon une loi secrète échappant à tous ceux qui passent.

    Jamais ôtés, jamais renversés, jamais vraiment vus
    Comme de nouvelles routes captives n’allant pas plus loin qu’eux
    Recueillant l’archaïque suintant goutte-à-goutte du plafond
    Puis (puits) le « u » de seau tombe et c’est la mer -sea- qui déferle sur la page.


    Comme l’ange de Giotto dont le corps emplit entièrement la fenêtre
    -C’est lui alors la fenêtre- les deux seaux, seau rouge, seau bleu
    Forment une fenêtre éventrée inventée sur un paysage qui attend que quelqu’un vienne le nommer.

    Ou nommer quelque chose pour continuer la narration et pour la rompre
    Seau rouge, seau bleu, ça prolonge et ça rompt, ensemble, ombre et ambre.

    Feuilletant dans nos yeux des listes d’absents sur tout le territoire de l’alphabet
    Jusqu’à la frontière du jour feuille temps et le sabre recto verso des arbres décapite le soleil, devant moi, ailleurs.

    Bien que nous soyons sous terre,
    sous le fleuve,
    sous la plantation des corps.
    Sous.

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter