Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Marie-Florence Ehret


Biographie

Marie-Florence Ehret est née à Paris où elle vit toujours. Elle a pratiqué divers métiers avant et après des études de Lettres et de Philosophie, voyagé en Turquie, en Afrique du Nord et Afrique de l'Ouest, en Europe et en Asie. Elle se déplace aussi beaucoup pour mener des ateliers d'écriture, en France et à l'étranger.

Elle a publié son premier livre en 1986, avec une préface de Bernard Noël.
Puis elle a enchaîné les proses, toutes plus inclassables les unes que les autres. De Salut Barbès à De la nature de la lumière, en passant par La Métrographe et La Catastrophe Ultraviolette, aux Editions de la Différence.

Elle a réalisé une dramatique pour France Culture La paix seulement, avant de se lancer dans le roman jeunesse avec A Cloche-coeur aux Editions Rageot.

Elle a également participé à de nombreuses revues (Lettres françaises, Cyclope, Contre Vox, Saxifrage, ralentir Travaux, Le Guépard, l'Odyssée, Brèves, Encres Vagabondes, La Barbacane etc...) et ouvrages collectifs (Où va le livre en Afrique ? dans Africultures, Ed L'Harmattan ; L'Envie des mots, écrivains et détenus Ed. Coopération des Bibliothèques d'Aquitaine ; Ecriture et sexualité, Ed. L'Harmattan, Pour qui écrivez-vous ? aux Ed. Créaphis, Je veux vivre en paix Ed. Faut voir, Pour François Augiéras Ed. Le Temps qu'il fait etc...)

Elle a publié plusieurs ouvrages à l'issue de résidences : abs, poètes à Royaumont en 90, revue créée suite à la résidence d'écriture à la Fondation Culturelle de Royaumont. La leçon du chat, Les Editions Littéra suite à la résidence menée en 93 et 94 à Orléans où elle a créé la collection L'Argonne
Chaumont Nouvelles fictions, ed. Pythagore, suite à une longue résidence à Chaumont (en Haute-Marne) avec Hubert Haddad. Portraits des lecteurs de en Somme accompagnés de photos de Yazid Medmoun suite à la résidence d’Amiens, en 2004. Corbu 603 textes et photos, éd. Comp'Act, ouvrage issus d'une résidence à la médiathèque de Rezé.

Son premier livre d’artiste Quoi de 9 ? a été publié avec les lithographies originales de Marie-Pierre Darmendrail aux Editions Royaumont en 1991. Elle a également écrit un poème dans la collection Livres peints d’Anne Slacik. D’autres livres d’artistes ont suivi au fil des ans.

http://mf.ehret.free.fr

Bibliographie

Poésie

  • L’or des jours, à paraître aux Editions Dumerchez
  • Que la musique, aux Editions de l’Arbre, 2007
  • Semer le vent, 2000, Editions Dumerchez.
  • L'Odyssée immobile, Editions G§g, récit poétique, ayant pour cadre la ville d'Alexandrie.
  • Jazz aux Islettes proses poétiques
  • Un corsage de lumière, suivi de Jours Tranquilles à Langstrasse, agenda poétique de l'entrée dans le 3ème millénaire.

    Jeunesse
  • Nanuk ou les mille vies d’un Inuit album Editions Bilboquet, 2008
  • Le grand pays in Histoires de dragons Editions Lito octobre 2008
    Fille des crocodiles chez Thierry Magnier, 2007
  • Comme en coquelicot, aux Editions Bayard, 2005
  • Vol sans effraction, Et vogue la galère, chez Edicef Rapt à Bamako
  • Mortel coup d’oeil, chez Syros
  • A cloche-coeur, éd. Rageot

    Roman
    Hypatie, fille de Théon, roman publié à l'Atelier des Brisants a pour cadre la ville d'Alexandrie quinze siècles plus tôt.

    Livres d'artistes
  • La sortie du temps, Editions Alain Benoit, 2008
  • En terre de langue, avec Michel Vicario, éd. Transignum
  • Sur la terre comme au ciel avec Klasien Boulloud, éd. Transignum
  • L’Obscénité des fleurs aux Editions Alain Benoit, 2006 avec des monotypes de Marie Alloy
  • encore L’issue du temps, aux Editions Alain Benoit, 2008, avec Anne Slacik
  • Quoi de 9 ?, avec les lithographies originales de Marie-Pierre Darmendrail aux Editions Royaumont en 1991.


  • Actualité

    Autres parutions présentées sur ce site

    Que la musique L'Arbre (2008)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Il y a des cris d’enfants, des cris violents
    Le chat a fui
    Les vélos passent
    Les oiseaux continuent à pépier
    Le soleil vient de disparaître derrière le toit
    La fraîcheur de l’automne
    Saisit la nudité des bras
    Les quatre clochetons de l’église
    Ont été refaits à neuf
    Sur la tombe de ma grand-mère
    Les lettres de son nom
    Qui est aussi le mien
    S’effacent peu à peu
    Son fantôme marche à petit pas
    Dans le soir tombant
    Sur le chemin du mail

    Les cerfs font le mur
    Ils sortent du parc au petit matin
    Pour aller brouter les légumes
    Dans les potagers

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter