Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Retrouvailles

Rouben Melik


Biographie

Poète et critique d’origine arménienne, Rouben Melik avait été l’élève de Gaston Bachelard à la Sorbonne avant de faire son entrée en littérature sous les auspices de la Résistance. Un an après la publication en 1941 de Variations de triptyques aux Cahiers de France, il adhère, sous l’impulsion de Jacques Decour, au Parti communiste où il se lie avec Paul Eluard, côtoie le groupe Manouchian et prend part à la libération de Paris. Après la guerre, il fait partie des fondateurs de la Jeunesse arménienne de France. Lauréat en 1948 du prix Apollinaire pour Passeurs d’horizons publié par le Journal des poètes, Rouben Melik se consacre à la poésie et obtient un emploi à la Caisse nationale des Lettres. Il publie, aux éditions Seghers, À l’Opéra de notre joie (1950), Lynch (1954), Le Chant réuni (volume I, 1955; volume II, 1967 qui recevra le prix Artaud et celui de l’Académie française). Durant de longues années, il tient une chronique littéraire à France Culture et devient de 1971 à 1981 directeur littéraire des Éditeurs Français Réunis (futures Éditions Messidor). Il y
dirige plus particulièrement la collection «La petite sirène» consacrée à la poésie et, grand «passeur» de la littérature arménienne en France, y publie en 1973: La Poésie arménienne. Anthologie des origines à nos jours. Rouben Melik cesse d’écrire en 1997, à la mort de son épouse, Ella Kurdian. Un dernier recueil de poèmes écrits entre 1989 et 1994 paraît aux éditions Le Temps des cerises en 2000: En pays partagé.
Cf Imec, qui déteint les archives de Ruben Melik

Bibliographie

  • En pays partagé - Poèmes 1989-1994, avec des dessins d'Eugénie Ajamian, Le Temps des Cerises, 2000
  • Un peu de sel sous les paupières, avec une gravure d'Abram Krol, Rougerie, 1996
  • L'ordinaire du jour, avec une gravure de Robert Groborne, Motus, 1989
  • Ce peu d'espace entre les mots, avec dessin et gravure de Carzou, Europe Poésie / Écrits des Forges, 1989
  • La Procession - Poésies 1942-1984, Messidor / Temps Actuels et Rougerie, 1984
  • Christophe Colomb, avec une gravure et des dessins d'Abidine, tirage en sérigraphie, Qui Vive, 1983
  • Ce corps vivant de moi, avec des dessins d'Abram Krol, Temps Actuels, collection "La Petite sirène", 1976
  • Le chant réuni II, choix de poèmes, Seghers, 1967
  • Le poème arbitraire, avec une gravure d'Orlando Pélayo, Rougerie, 1966
  • Saisons souterraines, avec une gravure et des dessins d'Espinouze, Rougerie, 1962
  • Le veilleur de pierre, avec une gravure d'Abram Krol, Oswald, 1961
  • Le chant réuni, choix de poèmes, Seghers, 1959
  • Le temps de vie, Rougerie, 1957
  • Où le sang a coulé, avec un dessin de Jansem, Seghers N.E.D, 1955
  • Lynch, avec des dessins d'O. Harrington, Seghers, 1954
  • Christophe Colomb, S.N.E, 1952
  • À l'Opéra de notre joie, Seghers, 1950
  • Madame Lorelei: avec un dessin d'Edgar Melik, Réclame, 1949
  • Passeurs d'horizons, Journal des Poètes, 1948
  • Accords du monde, Debresse, 1945
  • Variations de triptyques, Les Cahiers de France, 1941

    Apologie

    Rouben Mélik par Seda et Nathalie Mélik

    En évoquant la personnalité et l’œuvre poétique de notre père, il ne s’agit pas pour nous de savoir de quel rameau nous provenons, quels aïeux ont cheminé dans la douleur et dans la joie pour que nous arrivions à ce 21ème siècle promis à nos enfants avec son lot de craintes et d’approches de fin du monde. Non rien de tout cela, seulement rappeler une vie, une œuvre, dans ce 20ème siècle de malheurs et d’espoirs… Lire la suite


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    En pays partagé Le Temps des cerises (2016)

    + Consulter les archives

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter