Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Retrouvailles

Pierre Esperbé


Biographie

Pierre Esperbé
(22 août 1924 – 30 juillet 2009)
Poète, auteur de romans, de pièces de théâtres, de nouvelles, d’essais.
Animateur de l’émission « Paroles et Chansons » sur Radio-Aligre, il avait auparavant animé des émissions sur la poésie, le théâtre, l’Histoire, l’Europe, adapté des nouvelles. Dans « Aide mémoire » il a réalisé des émissions – actuellement téléchargeables sur le site de Radio-Aligre – qui mettent en scène, avec la complicité d’un comédien, des interviews imaginaires permettant d’évoquer des personnages célèbres, tels que Olivier de Serres, Alexandre 1er, Essénine...

Bibliographie

Poésie

  • Clés pour l’infini / Murmures de la maison voisine / Capteurs d’univers / La lampe des veines, Collection Sajat, 2002
  • Inédits I à V, Collection Sajat, 2000-2001
    I 1953 – 1987 : Passerage / La traversée / confins / Des pas dans le ciel / La maison du passage
    II 1968 – 1969 : Dernier mai, « premier » mai / Genèse VIII / Champs de lèvres / Ouvert … par erreur
    III 1970 – 1971 : Ce bilboquet d’atomes / Si bientôt il doit mourir /Cité / Le versant de l’aube / Pour que le temps renaisse
    IV 1972 – 1975 : Je n’y suis pour personne / Assis sur le trottoir / Les chaussées d’absence
    V 1976 -1980 : L’embrasure du temps / Caméra sur l’ailleurs / Sans-durée / Chant d’agonie
  • Concerto pour marées et silence, Chambelland, 1974
  • Narthex, Ed. PJ Oswald, 1971
  • La peau des spasmes, Chambelland, 1978
  • Clé de contact, Ed. ARCAM, 1979


    Autres
  • Les Ventilateurs d’illusions, roman, Ed. Persée, posthume, 2010
  • Au pied de l’Echafaud, roman, Ed. Pétra -12 rue de la Réunion Paris 20e, 2007
  • La Presse : à croire ou à laisser, L’harmattan, 2006
  • Des Histoires de Paris, L’Harmattan, 2005
  • A demi-mots, Collection Sajat 1958-1992, 2001


  • Actualité
    + Consulter les archives

    Extrait
    Je suis né pas plus tard qu’aujourd’hui

    Pour le monde je suis né dans ma date de naissance

    Mais je suis né dans l’infini des êtres
    En pleine solitude des serpentations
    D’une foison de lianes

    Je suis né par quel mirage sans avoir été conçu …

    *

    Je reconnaissais la toile de fond de mon théâtre

    J’avais en mémoire l’injonction des limites
    mais
    quand j’enlevais de leur boîte les bribes de rêve déposées
    par le temps
    une étendue s’ouvrait devant mon miroir
    une étendue de nuées
    d’ombre
    de pénombre
    de formes d’âmes
    d’échos aussi …

    *

    Quand on passe la tête et les bras dans la camisole étroite de poème
    on ne sait quel phantasme vous enfermera au cœur des engrenages du néant
    […]
    mais
    au moment du coma de votre âme
    voila qu’un reflet dégringole de roche en roche
    apportant dans son fracas la preuve d’une échappée
    […]

    Vous êtes enfin libres
    sur la plage tournante de vos bras ajoutés
    dans l’étourdissement
    de cette fiole vitriol
    qui suinte
    aux nausées
    de votre
    poème …

    Extrait de « Concerto pour marées et silence » (titre utilisé, depuis 2008, par Colette Klein pour la publication d’une revue annuelle) :

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter