Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Retrouvailles

Max Jacob


Biographie

Max Jacob (1876-1944) est une figure marquante du XXe siècle.
Sa production ne se borne pas à la poésie mais elle comprend aussi une oeuvre graphique et musicale ainsi que l’une des plus riches correspondances de son temps. Ses amitiés précoces avec les peintres, avec Picasso en particulier qu’il rencontre en 1901, et ses liens privilégiés avec Apollinaire ou Reverdy le placent au coeur des débats esthétiques de l’Esprit nouveau et à l’origine de la poésie moderne.
Dès 1940, la législation antisémite bouleverse sa vie : il subit toutes les mesures de persécution édictées par Vichy et l’occupant contre les Juifs. En juin 1940, la Gestapo traque le « cicérone juif » de la basilique ; en octobre, il est recensé : sa carte de la Légion d’honneur porte, à sa demande, le tampon « JUIF ». En 1941, « Monsieur Max » est interdit de publication : il est spolié de ses droits d’auteur. En 1942, il porte l’étoile jaune. Pendant l’Occupation, il assiste impuissant aux malheurs des siens : spoliation des biens, arrestations, déportations. Retiré à Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret) de 1921 à 1928 puis de 1936 à 1944, c’est dans ce village qu’il sera arrêté le 24 février 1944 par la police allemande. Conduit à la prison d’Orléans, transféré le 28 février à Drancy, il meurt d’une congestion pulmonaire le 5 mars 1944 au camp d’internement. En 1960, Max Jacob a été élevé, à titre civil, au rang de « poète mort pour la France. »

(Notice biographique réalisée par L'Association des Amis de Max Jacob)

http://www.max-jacob.com

Bibliographie

Max Jacob laisse à l’art du XXème siècle un œuvre très abondant tant en vers qu’en prose, mais aussi des récits, des romans, des pièces de théâtre, des contes... Peintre, son œuvre graphique est visible aux Musée des Beaux arts de Quimper, sa ville natale, et à celui d’Orléans. La bibliographie succincte pourra être utilement complétée par celle présentée sur le site de l’Association des Amis de Max Jacob rubrique « Ressources ».


Poésie

Œuvres, Gallimard (collection Quarto), 2012
Poèmes de Max Jacob, Gallimard Jeunesse (collection Folio Junior), 2011


Correspondances
Les Amitiés et les Amours, 3 tomes, éd. de L’Arganier, 2005 et 2006
Esthétique de Max Jacob, lettres à René Guy Cadou, extraits 1937/1944, Nantes, éd. Joca seria, 2001
Cocteau Jean, Jacob Max, Correspondance (1917-1944), éd. Paris Méditerranée/Écrits des Hautes-Terres, 2000
Jacob Max, Lettres à Marcel Jouhandeau avec quelques lettres à Madame Marcel Jouhandeau et Madame Paul Jouhandeau, éd. Droz (collection Textes littéraires français), 1979
Jacob Max, Paulhan Jean, Correspondance 1915-1941, éd. Paris Méditerranée, 2005
Jacob Max, Salmon André, Correspondance 1905-1944, éd. Gallimard, 2009

Apologie

Max Jacob par Marc Bonan

C’est en 1945, à Alger, que j’ai acheté le premier livre de Max Jacob publié la même année par la NRF : Conseils à un jeune poète suivis de Conseils à un étudiant. La bande de
papier jaune qui entourait l’ouvrage annonçait : Un nouvel art poétique... Lire la suite


Voir la fiche poéthèque de Max Jacob


Actualité

Nouvelle(s) parution(s)

Les cahiers de Max Jacob Association des amis de Max Jacob (2013)

Autres parutions présentées sur ce site

Max Jacob EPM (2013)

Articles
+ Consulter les archives


Autres poèmes
  • Avenue du Maine
  • La terre
  • La Terre

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter