Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Elke de Rijcke


Biographie

Elke Rijcke est née en 1965 et vit à Bruxelles. Elle est Docteur ès Lettres (Katholieke Universiteit Leuven) et enseigne la littérature contemporaine, les actualités culturelles et l’esthétique à l’École Supérieure des Arts Saint-Luc et l’École de Recherche Graphique à Bruxelles. Elle a animé plusieurs séminaires sur les arts et la littérature, fait partie du comité de rédaction de L'Etrangère et du Brussels Poetry Collective.

http://elkederijcke.wordpress.com/

Bibliographie

Poésie
Quarantaine, Tarabuste, 2014.
Västerås. DARK PASSAGE. Journal d’une désémancipation, Le Cormier, 2012
troubles. 120 précisions. expériences, Tarabuste, 2005.
gouttes! lacets, pieds presque proliférants sous soleil de poche, Le Cormier, 2005, 2 vol.


Anthologies
Anthologie de la poésie française contemporaine, bilingue finnois-français, Tammi Publishing, Helsinki, 2010.
Diez siglos de poesia femenina en lengua francesa, Universida Autonoma de Mexico, 2010.
Tacles et Coups francs, Anthologie de la jeune poésie de langue française, La Rivière échappée, 2009.
Gare Maritime, Anthologie 2008, Nantes.
Poètes aujourd’hui – Un panorama de la poésie francophone de Belgique, Le Noroît, 2007.
Jardines de Belgica, Poetas belgas de lengua francesa, Universidad Autonoma de Mexico, 2007.

Collaborations interdisciplinaires


"Le processus alchimique de la création poétique : du grain minuscule de réel jusqu’à la robe du texte", Les Fabriques du surcroît. Cliniques de la Création, Presses Universitaires de Namur, 2007.
Linges de signes, poésie et musique classique contemporaine, dirigé par Dominique Quélen et Aurélien Dumont. Produit par L’Ensemble Multilatérales, Paris, printemps 2008. L’ensemble des textes et des compositions ont été publiés sur remue.net.
• Mise en musique de "Après tel février – Piliers de béton" de gouttes ! lacets, pieds presque proliférants sous soleil de poche I, par la compositrice finlandaise Maija Hyninnen, IRCAM, avril 2013.
• Montagne, non, in Philippe Cognée, De ses cendres : Ville ou Peinture, catalogue exposition Philippe Cognée : Architecture : une fiction d’aujourd’hui, Musée de l’hospice Saint-Roch, Issoudun, Tarabuste, 2013.
• Mise en musique de Siempre Es Hoy (pour un tableau de Corinne Wasmuht) par la compositrice finlandaise Maija Hyninnen, en collaboration avec la Radio nationale finlandaise, 2014.

Traductions
Extraits de gouttes! lacets, pieds presque proliférants sous soleil de poche, in How2, Revue anglophone de littérature féminine, trad. vers l’anglais par Joe Ross, 2007.
• Extraits de Västerås. DARK PASSAGE. Journal d’une désémancipation, Poëziekrant, Gand, trad. vers le néerlandais par Bart Vonck et Katelijne De Vuyst, 2014.
• Extraits de Västerås. DARK PASSAGE. Journal d’une désémancipation, trad. vers le néerlandais par le collectif de traduction Passa Porta, Maison Internationale de Littérature, Bruxelles, 2013-2014.
• Extraits de Västerås. DARK PASSAGE. Journal d’une désémancipation, trad. vers l’anglais par Genji Amino, Communauté française de Belgique pour le site de Poetry international, 2014.


Traduction de poètes néerlandais
• Kees Ouwens, Du perdant & de la source lumineuse (1997), suivi de Lire Kees Ouwens, La Lettre volée, 2015 (à venir).


Essais
L’Expérience poétique dans l’œuvre d’André du Bouchet, La Lettre Volée, 2013, 2 vol.


Actualité

Nouvelle(s) parution(s)

Quarantaine Tarabuste (2014)
Vasteras Le Cormier (2013)

Autres parutions présentées sur ce site

Troubles. 120 précisions. Expériences Tarabuste (2005)
gouttes ! lacets, pieds presque proliférants sous solei de poche I&II Le Cormier (2005)

+ Consulter les archives


Extrait
DE LA ROUTE JUSQU'À VÄSTERÅS


où roulais-je à présent ?

par quelle main et de quelle façon étais-je désenchaînée de la journée?

pour combien de temps encore serai-je à même d'assumer ce sillonnement hors normes à l'égard de moi-même vieillissante ?

que pouvais-je faire contre le détournement des caresses de mon épaule ?

le soleil oignait mon visage
mais son huile n'était pas retenue par ma peau.

que ma température interne était élevée
tenait à une déficience de mes énergies vitales.

la température de mon âme était depuis longtemps déjà
au-dessous de zéro.

j'étais radicalement seule et le seul ami qui me tenait à cœur
fermait sa promesse à clé.
la promesse entre nous était disgrâcieuse promesse,
ballotée entre resserrement et dilatation.

si c'était moi qui attisait ton membre, c'était toi qui attisait mon cœur.

les soleils étaient désengrénés de ma terre et divagaient sur d'autres routes.

j'étais sous haute tension et je me sentais incapable de remuer la matière dans laquelle je baignais.

mon espérance ne se rallumait qu'au toucher d'un soleil
qui ne dépassait pas la taille d’un pouce.

et il y avait une enfant aussi qui était, tout comme le soleil,
chaque jour continûment nouvelle.

mais sa vélocité gaillarde avait sur moi une avancée
de trois années de lumière,
de sorte que je restais seule,
bringuebalante sur ma personne

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter