136

136

Jamais livre publié en France n’aura été si singulier : 136 ne compte qu’un court poème en français, mais ce texte fait l’objet de 136 traductions. On y retrouve les langues les plus parlées au monde — l’anglais, l’espagnol, le chinois, l’arabe — et ces langues minoritaires, méconnues, que certains poètes des Éditions Bruno Doucey ont côtoyées ou pratiquées : le kim, langue non alphabétisée du Tchad ; l’innu-aimun d’un peuple amérindien du Québec ; le drehu, langue kanak parlée sur l’île de Lifou ; le khwedam, qu’utilisent certains aborigènes d’Afrique australe… Un livre hors-norme, que je suis heureux de publier à l’occasion du 7e anniversaire de la maison d’édition. Notre entrée dans l’âge de raison, en somme !

Paru le 1er juin 2017

Éditeur : Editions Bruno Doucey

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Qui veille sur la cigogne aveugle

Le bloc-notes sous l’oreiller

Je le retire à l’aube
du profond de mes songes.
Ma main a gribouillé,
en toute liberté, dans le noir.
J’en décrypte à peine les signes,
on dirait des inscriptions rupestres.
Je me suis adressée à moi-même
des messages d’ailleurs.
Et l’aube se précise
grâce à leur imprécision.

Blaga Dimitrova, 1922-2003, Qui veille sur la cigogne aveugle, traduit du bulgare par Vera Marinova, Revue Europe, 1990.