60 auteurs, peintres et poètes écrivent à Mathieu Bénézet

Auteurs : Christian Doumet, Mathieu Bénézet, Christiane Veschambre

<i>60 auteurs, peintres et poètes écrivent à Mathieu Bénézet</i>

Claude Adelen / Ali / Hervé Baudat / Mathieu Bénézet / Jean-Michel Binsse / Philippe Blanchon / François Boddaert / François Bon / Jean-Paul Bota / Yves Boudier / Isabelle Cavalleri / Bernard Chambaz / Jean-Pierre Chevais / Francis Cohen / Marcel Cohen / Pascal Commère / Fabienne Courtade / Seyhmus Dagtekin / Robert Davreu / Michel Deguy / Dominique Delpirou / Roger Dextre / Christian Doumet / Hélène Durdilly / Marie Etienne / Gérard Farasse / Jean Frémon / Antoine Gallien / Olivier Gallon / Joël Galvaing / Christian Ganachaud / Lilianne Giraudon / Gérard Haller / Philippe Hélénon / Jean-Paul Héraud / Geneviève Huttin / Daniel Jacoby / Gilles Jallet / Hédi Kaddour / Patrick Laupin / Jacques Lèbre / Yves Mabin Chennevière / Denis Martin / Yves di Manno / Christophe Marchand Kiss / Xavier Maurel / Patrick Maury / Jean-Paul Michel / Jacques Munier / Jean-Luc Nancy / Bernard Noël / Gérard Noiret / Laurent Pinon / Lionel Ray / Christian Rist / Paul Louis Rossi / Valérie Rouzeau / Claude Royet-Journoud / Caroline Sagot-Duvauroux / Yalla Seddiki / Jacques Sojcher / Michel Surya / Esther Tellermann / Franck Venaille / Christiane Veschambre / Jean-Jacques Viton

Le numéro est paru le 10 octobre 2008 pour le salon de la revue à l’espace Blancs Manteaux à Paris dans le 4ème.

Paru le 1er octobre 2008

Éditeur : Le Préau des collines

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Olivier Barbarant

Essais de voix malgré le vent

Voilà dix ans que je tente passer la rampe sans trop forcer les choses ni les mots gaspillés
Tant que faire se peut à éviter les coups de glotte ou le leurre d’en rajouter
Dix ans à prendre les pages pour cet étrange mégaphone où le murmure porte au loin sans briser si possible sa première douceur
À croire qu’avec le livre ouvert c’est le frisson qui se propage et qui peut-être se survit

Dix ans à vous prêter entre mon corps et l’ombre ce bruit de branche agitée qu’un jour vous aussi avez entendu
Sans toujours songer à le dire si bien que je le fais pour vous
Rêvant des phrases et formes de remords comme une mûre dans les ronces
Rompant lentement le silence jusqu’à nos lèvres écorchées
Pour faire place au peu de jours de vous à moi qui nous rassemble.

Essais de voix malgré le vent, Éditions Champ Vallon, 2004.