A bout de lance de Louis Raoul

A bout de lance de Louis Raoul

Regard jeté du haut du poème, aussi leger que la feuille dans sa lecture de l’air. Sa chute en partage avec cet utre d’où est née l’alerte, puis la sentinelle : majuscule de la tour.

Paru le 1er octobre 2006

Éditeur : Opales

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.