A l’aube du dernier jour artificiel de Christophe Mary

A l'aube du dernier jour artificiel de Christophe Mary

Si le poète dit beaucoup en peu de mots, le sens de son œuvre tient aussidans les mots qu’il n’a pasécrits, qui vivent dans l’ombre du poème. Christophe Mary est un géographe errant, il veut savoir ce que l’on voit lorsqu’on creuse longtemps sous l’asphalte. Les lieux qu’il parcourt sont sillonnés de routes réelles et d’espaces symboliques, voyage onirique qui ne cherche pas à rendre compte du réel, maisà en livrer une image dédoublée par l’œil du poète.

Christophe Mary est né à Caen et livre ici son premier recueil, où la simplicité des mots dévoile une complexité de la mémoire. Des corps traversent l’espace, et l’amour se cache dans leur sillage. Une poésie stupéfiante, à la beauté sombre et limpide.

Paru le 1er mars 2015

Éditeur : La renverse

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.