ADONE / ADONIS TOME I (CHANTS I-V)

ADONE / ADONIS TOME I (CHANTS I-V)

TEXTE ET TRADUCTION
DE GIAMBATTISTA MARINO
introduction de Marc Fumaroli, texte étabi par Marzio Pieri, traduction et notes de Marie-France Tristan
Ed. Les Belles Lettres, Collec. : Bibliothèque italienne, 720p.

L’Adone (L’Adonis) de Marino a été publié à Paris en 1623. Il s’agit d’un long poème mythologique de près de 41 000 vers hendécasyllabes répartis en vingt chants de longueur inégale. Il évoque les amours tragiques de Vénus et d’Adonis, jeune et bel éphèbe passionné de chasse, mais aussi jeune héritier du Royaume de Chypre.
Le présent volume est le premier d’une série de cinq volumes. Il comporte cinq chants qui racontent notamment les péripéties de l’arrivée d’Adonis à Chypre (chant I), l’évocation du Palais d’Amour et de Vénus, ainsi que le récit du Jugement de Pâris (chant II), l’énamourement de Vénus et d’Adonis (chant III), la Fable de Psyché (chant IV), et une pièce de théâtre représentant la tragédie d’Actéon (chant V).

Paru le 22 mai 2014

Éditeur : Les Belles Lettres

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.