Abrégé du ciel de François Leperlier

Avec 7 cosmophonies en couleur de
Jean Monod

Extrait

"De simples soleils avec la science sur les genoux et la voûte
qui tient dans la main maternelle, et sous la voûte la chute :
un grand lièvre rouge (dans les choses éternelles)."

François Leperlier vit à Paris et en Normandie.
Il a publié dernièrement :
Diana Michener. Épiphanie du corps (photographies de Diana Michener),
Maison Européenne de la Photographie, 2001
Le bon sens de Jean Legrand, in L’amour insolent, La Termitière, 2002
En Chine 1978-2003.(Photographies de Laurence Vidal)
Les Éditions du Pacifique, 2003
Rêve manifeste, Éditions d’écarts, 2000

Jean Monod fut assistant au Collège de France ; il est l’auteur de plusieurs livres chez 10/18 et Christian Bourgois dont “ Les Barjots ” en 1968, le premier livre paru sur les bandes de jeunes en France, et qui le fit connaître. Ecrit, étudie des tribus lointaines et dessine. Il habite les Cévennes.

Ce livre est le premier de la collection Nome

Paru le 1er décembre 2004

Éditeur : Atelier de l’agneau

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.