Agenda rouge de la résistance chilienne

Auteur : Serge Pey

Agenda rouge de la résistance chilienne

Il nous aurait fallu des fusils à poème pour empêcher le massacre de la partie la plus consciente de la poésie de notre peuple. Les militaires et les bourreaux de tous les pouvoirs veulent extirper la poésie de nos consciences, c’est leur unique but. L’état confond la rime de nos vers avec ses publicités et ses slogans de propriétés sanglantes et avariées. Nous avons des fusils poétiques. Nous avons des grenades de vers que nous lançons comme des grammaires et des conjugaisons d’avenir.

C’est en poète que Serge Pey a été facteur du MIR (Mouvement de la gauche révolutionnaire) entre la France et le Chili. C’est en révolutionnaire du MIR (Mouvement indompté du rêve) qu’il nous délivre aujourd’hui cette somme de poèmes écrits à partir du 5 octobre 1974, date de l’assassinat de Miguel Enriquez (secrétaire général du MIR) par la DINA – la police politique de Pinochet.

Un artiste organise toujours l’envahissement de la marge et déborde le centre. Il fait venir les banlieues de l’écriture sur les places de la décision, nous dit Serge Pey, ailleurs…

Paru le 1er février 2014

Éditeur : Al Dante

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.