Ainsi soit je

Auteur : Mathias Lair

Ainsi soit je

Je m’étonne toujours que l’on puisse raconter des
histoires, avec des personnages un début et une
fin. Sans doute a-t-il fallu tisser de longs fils de
complicité pour en arriver à ça ; être imbibé d’un
social qui me reste étranger, nourri des mythes
communautaires. Alors on évolue naturellement
dans le racontage, c’est notre élément. Pas le mien.

(extraits)

Paru le 1er octobre 2015

Éditeur : La rumeur libre

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.