Ainsi va la nuit

Ainsi va la nuit

La nuit nous plonge dans un nouvel espace-temps pour un autre vécu. Cela va de la quiétude réparatrice, de l’illusion, de la facétie, de la fête jouissive ou encore de la solitude jusqu’à la peur nocturne et la ruine des repères.
Tout redevient possible au cœur de la nuit. Tout s’emballe ou se calme, c’est selon. Multiple, la nuit revient chaque jour et reste inachevable. Nous venons de la nuit et finissons par y retourner.
Dix-sept auteurs et quinze artistes explorent la puissance de la nuit, la lumière de l’ombre.

Paru le 1er octobre 2011

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Anthologie

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.