Ajoie

Auteur : Jean-Claude Pirotte

Ajoie

"Un pré, trois arbres
vieux et penchés
un cheval blanc, près
de la maison blanche

que la vigne vierge rougit
à droite un long toit rouille
surmonté d’un clocheton

dans l’air immobile on devine
le profil du mont Terri
frangé de brume grise
et d’autres arbres, des maisons
des lucarnes, des volets verts

et le couple de pies
habillées en dimanche
pour les jours de semaine
et la joie de l’instant

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : La table ronde

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.