Al Manar

Editions de livres d’artistes, de recueils de poésie et de nouvelles du Maghreb.

Contact

96, bd Maurice Barrès

92200

Neuilly-sur-Seine

Je te nomme Tunisie

1er juin 2011

Je te nomme Tunisie

Dessins de Lawand
Ces poèmes ne répondent pas à l’urgence, ils la précèdent. Ils disent l’amour de la Tunisie, avec forte émotion et passion, revenant sur le passé douloureux du poète, le liant au présent d’un peuple qui s’est soulevé pour sa dignité et sa liberté. En Tunisie, à Paris ou en Bretagne, les souvenirs personnels, les paysages, les rythmes et les métaphores s’entremêlent pour célébrer la vie et s’opposer à la volonté de (…)

Saisons d'argile

1er mai 2011

Saisons d’argile

gravure de Youssef Naser
"Confession
Découvrir de son exil dans le miroir
au risque d’être soi-même
un hôte qui explore l’esprit sombre du monde"

L'oreiller d'argile

1er octobre 2010

L’oreiller d’argile

Illustrations de Jean Cortot
"Approche-toi de mon oreille
ne dis rien
laisse la lumière naviguer sur ton lit…"

Un petit garçon silencieux

1er juin 2010

Un petit garçon silencieux

Dessins de Diane de Bournazel
"il prend ma main penche la tête vers le sol pour
que je lui caresse les cheveux
mes doigts sont les dents d’un peigne démêlant
l’écheveau des phrases tues"

Reconnaissance

1er mars 2010

Reconnaissance

"Le
ciel s’est vidé.
A
moins que ce ne soit
un silence embarrassé.
Qui,
si je criais, m’entendrait ?
Cohorte
des anges,
rien qu’un frou-frou de passage. "

Le livre d'Isis

1er avril 2009

Le livre d’Isis

"Sur mon île
Ma belle Isis
Toi déesse aux cheveux dénoués
Sur mes rêves tu te pencheras
Pour qu’à mon éveil je sois près de toi
Sans pouvoir t’échapper
Me glisser hors du Nil."

Pêcheur de lune

1er janvier 2009

Pêcheur de lune

Accompagné par Jean Cortot

Corps lumière de Siham Bouhlal

1er septembre 2008

Corps lumière de Siham Bouhlal

Dessins de Diane de Bournazel
Dans Corps lumière, suite de Poèmes bleus et regard déjà pris dans La tombe d’épines, Siham Bouhlal relate une passion dans la solitude et puis une révolte du coeur, comme lorsqu’on claque la porte d’une demeure hostile, dans un mouvement irréversible vers une lumière jaillissante qui traverse la nudité d’un coeur, d’un corps.
Diane de Bournazel, qui déjà avait illustré La tombe d’épines, a créé les dessins de la première et de la quatrième de couverture de Corps lumière ; le (…)

Au milieu d'Amman

1er septembre 2008

Au milieu d’Amman

Quand on se rend en Jordanie, c’est généralement pour son désert, Pétra ou la Mer morte. A Amman on ne fait que passer, comme les pèlerins descendant du nord vont à La Mecque. C’est justement dans cette ville de passage, pas très belle, avec ses montagnes éreintantes, que le poète David Dumortier a choisi de rêver. La rêverie est un temps délicieux à s’offrir et Amman mérite le détour, si l’on veut faire halte sur son propre voyage. Ce livre nous propose de nous y arrêter plus longuement, pour prendre son (…)

Tombeau pour sept frères

1er septembre 2008

Tombeau pour sept frères

calligraphies de Hassan Massoudy
Dans la caverne où il s se sont réfugiés puis endormis d’un long sommeil, sept compagnons s’éveillent de nouveau à la vie. Tour à tour ils vont prendre la parole et raconter, témoigner, dialoguer…
Ayant confronté les diverses sources à notre disposition, Amina Saïd donne une version poétique riche en symboles de la belle et poignante légende des Sept Dormants - les Gens de la Caverne - qui ne cesse depuis des siècles de hanter l’imaginaire des hommes. En témoignent les (…)

Poème
de l’instant

Momin Latif

AVIS À L’AMOUREUX

Ne sors pas dans la rue
L’âme trop visible
Sur tes yeux
On devinera ton cœur
Qui bat
Ton foie gorgé de sang
Tes entrailles qui frémissent
Tu feras rire les enfants
Tu rencontreras peut-être
Le fauve
Que tu aimes tant
Ne lui fais pas peur
Ne sors pas dans la rue

Momin Latif, Peut-être moi, Dumerchez, 2007.