Alain Jouffroy, passe sans porte, aux éditions du Littéraire

Auteur : Alain Jouffroy

Alain Jouffroy, passe sans porte, aux éditions du Littéraire

Le nom d’Alain Jouffroy n’encombre les bavardages des contemporains : faut-il y voir la rançon méritée d’une vie passée à se déprendre de toutes les servitudes volontaires ? Sans doute. Ses livres sont pourtant de ceux dont l’époque aurait le plus grand besoin si elle était capable de se regarder de temps en temps en face et de faire l’épreuve de sa folie.
Il serait présomptueux de prétendre donner ici une lecture complète de son oeuvre écrite, riche de plus d’une centaine d’ouvrages qui vont de la poésie à l’essai en passant par le roman, la nouvelle, la critique d’art et la critique littéraire.
Alain Jouffroy est cependant d’abord poète et c’est en poète qu’il traverse et détourne formes et figures imposées pour ouvrir, par la poésie, l’être et son langage à l’aventure qui commence avec elle et que rien ne peut enfermer dans une définition.

Paru le 1er mars 2016

Éditeur : éditions du littéraire

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.