Alain Jouffroy, passe sans porte, aux éditions du Littéraire

Auteur : Alain Jouffroy

Alain Jouffroy, passe sans porte, aux éditions du Littéraire

Le nom d’Alain Jouffroy n’encombre les bavardages des contemporains : faut-il y voir la rançon méritée d’une vie passée à se déprendre de toutes les servitudes volontaires ? Sans doute. Ses livres sont pourtant de ceux dont l’époque aurait le plus grand besoin si elle était capable de se regarder de temps en temps en face et de faire l’épreuve de sa folie.
Il serait présomptueux de prétendre donner ici une lecture complète de son oeuvre écrite, riche de plus d’une centaine d’ouvrages qui vont de la poésie à l’essai en passant par le roman, la nouvelle, la critique d’art et la critique littéraire.
Alain Jouffroy est cependant d’abord poète et c’est en poète qu’il traverse et détourne formes et figures imposées pour ouvrir, par la poésie, l’être et son langage à l’aventure qui commence avec elle et que rien ne peut enfermer dans une définition.

Paru le 1er mars 2016

Éditeur : éditions du littéraire

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.