Alifbata

Collectif

Alifbata

Traduction en arabe par Rania Fathy.
Traduction en français par Mathilde Chèvre.
Illustrations de Zeynep Perinçek.

Poèmes écrits par Géraldine Hérédia, Thomas Azuélos, Ramona Badescu, Rania Fathy, Richard Jacquemond, Raouf Karray, Salah Jahine, Raphaële Frier, Mathilde Chèvre, Mo Abbas, Nathalie Bontemps, Fatima Charafeddine, Mohamed Berrada, Martine Gillet, Catherine Estrade, Najat Azira, Lena Merhej, Sahar Mandour, Mariam Farah, Manuel Sartori, Fedaila Djarir

Alifbata est un alphabet arabe poétique et subjectif. Chaque lettre arabe évoque un mot qui lui-même inspire un court texte narratif, réaliste ou surréaliste, ludique… Les auteurs (écrivains, auteurs jeunesse, arabisants, poètes) sont libres d’associer le poème de leur choix à leur lettre et à leur mot. Alifbata est un recueil bilingue français-arabe, illustré par des peintures épurées.

Paru le 1er septembre 2011

Éditeur : Le port a jauni

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.