Allant pour aller

Auteur : Jean-Marie Barnaud

Allant pour aller

Et pourtant se dit-il
Comme la beauté résiste
et parle fort !
Aucune douleur aucune plainte
ne déchirent
le bleu du ciel

Suffit d’une inflexion de voix
de l’abandon d’un regard
d’une caresse
pour ensauvager une âme
et la hausser
à sa vraie hauteur

Pour cette collection, Cheyne a commandé un texte inédit autour du thème « grandir » à six auteurs : Jean-Marie Barnaud, Loïc Demey, Albane Gellé, Clara Molloy, Ito Naga et Tania Tchénio, ainsi que six images à l’artiste Anne-Laure H-Blanc. Six livres différents, étonnants, émouvants à lire séparément ou à la suite : autant de rencontres entre auteurs et lecteurs autour de ce qui nous fait grandir.

Paru le 15 juillet 2020

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.