Alphabet de A à M de Philippe Jaffeux

Alphabet de A à M de Philippe Jaffeux

Es-tu un flâneur ? Un vide écume une dixième page qui essuie la bave de ta question réflexe
La marche d’une distance conditionne la promenade d’une encre entre des interlignes perdues
Es-tu un flatteur ? Je critique ce mot fallacieux en caressant la limite d’un abcd scandaleux
L’élévation des lettres vers une image me détourne de ta deux cent trente-sixième platitude
Es-tu flegmatique ? Je contemple un nombre indifférent en vue de dissiper ton trouble lisible
J’apaise le nerf d’une page en circulant entre les cinquante et une gouttes d’un sang invisible
Es-tu folâtre ? Un abcd se moque de vos sauts au-dessus de ma quatrième blague inquiétante
Une deux cent trente-huitième atmosphère illisible se réfère à la pression d’une lettre enjouée
Es-tu fort ? Je résiste à l’épreuve de te répondre grâce à la souplesse d’une énergie numérique
L’intensité mesurée d’un ordinateur indéfinissable détourne la faiblesse de votre dictionnaire
Es-tu fou ? (…)"

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Passages d’encre

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.