Alphabet de A à M de Philippe Jaffeux

Alphabet de A à M de Philippe Jaffeux

Es-tu un flâneur ? Un vide écume une dixième page qui essuie la bave de ta question réflexe
La marche d’une distance conditionne la promenade d’une encre entre des interlignes perdues
Es-tu un flatteur ? Je critique ce mot fallacieux en caressant la limite d’un abcd scandaleux
L’élévation des lettres vers une image me détourne de ta deux cent trente-sixième platitude
Es-tu flegmatique ? Je contemple un nombre indifférent en vue de dissiper ton trouble lisible
J’apaise le nerf d’une page en circulant entre les cinquante et une gouttes d’un sang invisible
Es-tu folâtre ? Un abcd se moque de vos sauts au-dessus de ma quatrième blague inquiétante
Une deux cent trente-huitième atmosphère illisible se réfère à la pression d’une lettre enjouée
Es-tu fort ? Je résiste à l’épreuve de te répondre grâce à la souplesse d’une énergie numérique
L’intensité mesurée d’un ordinateur indéfinissable détourne la faiblesse de votre dictionnaire
Es-tu fou ? (…)"

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Passages d’encre

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.