André Spire

Né à Nancy en 1868 d’une vieille famille juive de Lorraine, André Spire fait des études de lettres et de sciences politiques, entre au Conseil d’Etat en 1894, puis devient quelques années plus tard haut fonctionnaire au ministère de l’Agriculture. Pris dans la tourmente de l’affaire Dreyfus, il participe très activement au mouvement des Universités populaires et collabore aux Cahiers de la Quinzaine de Charles Peguy. Sioniste dès le début du siècle, il milite ardemment pour la création d’un pays où les juifs auraient leur autonomie politique, et, entre deux guerres, contre la montée du fascisme et de l’hitlérisme. Après les mesures antisémites, il s’exile en 1941 aux Etats-Unis où il enseigne l’histoire de la poésie française à la New School for Social Research (New York).
Après la guerre il revient en France et assure quelques temps la vice-présidence du Comité national des écrivains, dont il démissionne après l’invasion de la Hongrie. Il meurt à Paris en 1966.

Extrait

"Art poétique

Peuple gâté par top de maîtres,
Peuple trop riche en souvenirs,
Peuple des chansons et des danses,
Tu savais autrefois inventer des images,
Chacun de tes baisers créait un mot nouveau.
Maintenant tu récites.
Qu’as-tu fait de tes sens ?

Ecoutes-les.
Murmure, chante ce qu’ils te dictent.
Tout le reste oublie-le.
Quand le vent te caresse la main,
Est-ce un dieu qui te prend ?
Une naïade quand tu te plonges dans une source ?

Ah, ne lis plus !
Ah ! n’apprends plus par coeur.
Regarde, écoute, flaire, goûte, mange !
Jette tes vêtements ; laisse le ciel, la mer,
Le soleil, l’air, l’odeur riche des plats
Posséder ton corps jeune…
Et tes lèvres se mettront toutes seules
A chanter de jeunes chansons. "

Bibliographie

Poésie

  • La Cité présente, Éditions Ollendorf, 1903
  • Et vous riez !, Cahiers de la Quinzaine, 1905
  • Versets (Et vous riez : Poèmes juifs), Éditions Mercure de France, 1908
  • Vers les routes absurdes, Éditions Mercure de France, 1911
  • Et j’ai voulu la paix, Londres, The Egoist, 1916
  • Le Secret, Éditions de la Nouvelle Revue française, 1919
  • Poèmes juifs, Genève, Kundig, 1919
  • Tentations, Camille Bloch, 1920
  • Samaël, poème dramatique, Éditions Crès, 1921
  • Fournisseurs, Éditions du Monde nouveau, 1923
  • Poèmes de Loire, Éditions Grasset, 1929
  • Instants, Bruxelles, Cahiers du Journal des poètes, 1936
  • Poèmes d’Ici et de là-bas, New York, the Dryden Press, 1944
  • Poèmes d’hier et d’aujourd’hui, Éditions José Corti, 1953
  • Poèmes juifs, Éditions Albin Michel, 1959, Réédition 1978

Essais

  • Israël Zangwill, Cahiers de la Quinzaine, 1909
  • J’ai trois distingués, Cahiers du Centre, 1910
  • Quelques juifs, Éditions Mercure de France, 1913
  • Les juifs et la guerre, Éditions Payot, 1917
  • Henri Franck, lettres à quelques amis, Éditions Grasset, 1926
  • Refuges, Éditions de la Belle page, 1926
  • Quelques juifs et demi-juifs, Éditions Grasset, 1928
  • Plaisir poétique et plaisir musculaire, Essai sur l’évolution des techniques poétiques, Corti, 1957, 1986
  • Souvenirs à bâtons rompus, Éditions Albin Michel, 1962

Dernières parutions