André Velter, ouvrir le chant

Auteur : André Velter

André Velter, ouvrir le chant

S’il n’est pas nécessaire aujourd’hui de présenter André Velter, le texte de Gérard Noiret a le mérite d’éclairer une œuvre et une trajectoire en perpetuel mouvement. De ce poète né dans la ville de Rimbaud, on connaît l’attachement à l’Inde et au Tibet, le travail à la radio et l’aventure équestre avec Bartabas. Dans ce livre, on découvre l’homme de « haute altitude », le marcheur, l’amoureux, l’ami. Celui qui est toujours à l’écoute et qui, comme en écho, se laisse traverser par tous les possibles de la poésie. Ce que Gérard Noiret nous restitue ici, c’est une œuvre / vie vouée tout entière au souffle, à la révolte et à l’amour sauvage.

Paru le 1er avril 2004

Éditeur : Jean-Michel Place

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.