Andrée Chédid, je t’aime

Auteur : Andrée Chedid

Andrée Chédid, je t'aime

Comment faire honneur à un écrivain extraordinaire tel qu’Andrée Chédid ? Pourquoi extraordinaire ?

Extraordinaire parce qu’elle vivait littéralement ce qu’elle écrivait. Elle n’écrivait pas tout simplement la fraternité de la parole ; elle l’incarnait. Elle s’intéressait infiniment aux autres. Il était difficile de la faire parler d’elle-même ou de son oeuvre.

Extraordinaire parce qu’elle était une écrivaine prolifique qui a écrit si remarquablement bien. Elle a reçu de nombreux prix dans tous les genres…

Evelyne Accad, Anne Craver et Christiane Makward

Paru le 1er mars 2013

Éditeur : Editions Alfabarre

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.