Angers… Au Mail

Antoine Emaz

Dans le jardin la ville autour
fait peu de bruit
on est samedi
midi passé ici tranquille
on sait que la ville bouge ailleurs
des tours tombent à belle-bielle la roseraie
on annonce un tramway
de toutes les couleurs mais
la fontaine du mail
continue son travail
le temps ne tient à rien
comme cette volée de cloches
ou bien ces amoureux de fin d’été
début d’automne
qui passent

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.