Angers… Au Mail

Antoine Emaz

Dans le jardin la ville autour
fait peu de bruit
on est samedi
midi passé ici tranquille
on sait que la ville bouge ailleurs
des tours tombent à belle-bielle la roseraie
on annonce un tramway
de toutes les couleurs mais
la fontaine du mail
continue son travail
le temps ne tient à rien
comme cette volée de cloches
ou bien ces amoureux de fin d’été
début d’automne
qui passent

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.