Anne Marie Bernad

Anne Marie Bernad est née à Decazeville et réside actuellement à Rodez.
Mariée, mère de deux enfants, elle est membre de la Société des Lettres de l’Aveyron et a été trésorière pendant dix ans des Écrivains du Rouergue. Elle a été reçue au Théâtre d’Aurillac (Cantal) avec Claude Barrère pour un témoignage poétique, ainsi qu’à l’Institut Catholique de Toulouse. Elle a participé à la revue Loess et à la revue du Rouergue.
Elle a été honorée du Prix Voronca en 1973 pour son œuvre Entre sable et argile, aux Éditions Subervie.

Extrait

Temps
au regard vide
d’une rue
d’une fenêtre noire
page mouillée
innocence
hurlée dans l’inutile
le drame
sans un mot
concert anorexique
rire enfoui
tournant du rêve
la galaxie de l’être
s’entoure de l’étrange
l’essentiel se concentre
dans l’inépuisable
il peut naître
du noir et du blanc
une silhouette

Anne Marie BERNAD, Inédit 2008.

Bibliographie

Œuvres Poétiques

  • Reviens à l’innocence, collection poète des cinq continents, Éditions L’Harmattan, 2012.
  • Multiples N°48, 30 Poèmes, 1993 (épuisé) .
  • Cîmes sera demain, Éditions Chambelland, 1987 (épuisé).
  • S’eve, Éditions Subervie, 1980 (épuisé).
  • L’envers de l’arbre , Éditions Verticales 12, 1976 (épuisé).
  • Entre sable et argile, Éditions Subervie, 1973 (Prix Voronca 1973).
  • Signes du matin, Éditions Plein Champ, 1971.
  • Les mots tombés, Éditions Verticales 12, 1970 (épuisé).

Essai

  • Le mot et la parole, Éditions Clapas, 2000.

Revues

  • Décharge N°159, 2014.
  • Diérèse N°63, 2014.
  • Traversées N°70, 2013.
  • Phénix N°3, 2011.
  • Friches N°104 et 112, 2010.
  • Friches N°10.
  • Multiples N° 50-51.
  • Souffles N°180.
  • Lieux d’été.
  • Anthologie des poètes du Sud Ouest.
  • Encres Vives 200ème.
  • La revue du Rouergue.
  • Le journal des Poètes (Bruxelles).
  • Présence de l’Ouest.
  • Poésie en Rouergue Rougerie.
  • Soi Disant N°16.
  • 2004 Multiples N°65.
  • La revue du Rouergue 2007.
  • Feuille N°4 Wald.
  • Une" anthologie" dans le dernier Multiples N°75.
  • Des poèmes dans le N°143 de l’Arbre à Paroles.

Traduite en Roumain dans ARCA n°1-2-3 en 2001 et dans Peozia Éditions Fundatia Culturala N°3 en 2002.