Antoine Simon

Antoine Simon est né, il en fut le premier étonné. Le moment n’était pourtant pas des mieux choisis, c’était en 1943, à Toulon. Son étonnement grandit en même temps que lui. Ainsi était-il publié dans des revues poétiques de qualité dès 16 ans.
Après de courtes études de lettres (il préférait la pratique, les mains dans le cambouis des mots plutôt que la vaseline théorique), il entama une longue carrière de commerçant non sédentaire (dénomination administrative incroyablement poétique pour désigner les marchands de marchés).
Très perplexe devant les traditionnelles questions métaphysiques, Qui suis-je et qu’est-ce que je fous là ? Il mit longtemps d’études des différentes spiritualités pour comprendre que son chemin spirituel, si chemin il y a, passait par la poésie. C’est pourquoi il y revint très fort dès le début des années 1990, intervenant beaucoup en poésie-performance, publiant très peu, à la demande, car il préfère le public à la publication. On le rencontre dans les principaux festivals et autres, en France et autres (Italie, Autriche, Pologne, Roumanie, Serbie, Monténégro…)

Il est par ailleurs membre du Comité International et de l’équipe d’animation du festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée de Sète.

Extrait

Un jour
tu avais douze ou quatorze ans
tu as pris ton stylo comme on caresse un chat
la page blanche son pelage
tu ignorais alors que c’est la vie soi-même
que tu transformais en poème
la vie non plus
n’en a rien su

Ticket à conserver, Éditions Plaine Page.

Tu t’agrippes à n’importe quoi
d’apparence un peu solide
une pensée une vision du monde
où se sclérose l’aventure de vivre
et voilà que c’est ta vieillesse
avec ses toux inopportunes
son long cheptel de jours
tombés
dans le charnier du temps
magma d’où resurgit ici ou là
une tête un événement
une anecdote un antidote
à la douleur du présent
regarde et c’est déjà l’enfance
le matin comme un sou neuf
le monde lavé à grande eau
vivifié de vent salubre
regarde et c’est ta naissance
tout est possible et permis
sur les vastes plages du temps
caressées de mers attentives
regarde et c’est avant le monde
avant que tout soit su soit vu soit bu
dans le dans la
vase des recommencements
car le monde même le tien
toujours et toujours recommence
chaque instant nouveau départ
nouvelle enfance ce n’est pas
une question d’âge
il n’y a pas d’âge entre nous
en nous il n’y a qu’une longue
patience un long
silence un long silence…

Extrait de Re Coudre , Éditions l’Harmattan, 2010.

Bibliographie

Poésie

  • Des Finitions, Éditions Plaine page, 2015.
  • Contre-Chant, Éditions Gros-Textes, 2012.
  • VR… (Variations Rapides), Éditions Plaine Page, 2012.
  • SMEDEREVO, Éditions ϺЕРИΔИЈΑНИ (Serbe/français), 2012.
  • Re Coudre, Éditions L’Harmattan, 2010.
  • Ticket à conserver, Éditions, Plaine Page, 2009.
  • L’Eventail, avec Julien Blaine, Éditions NèPE, 2005.
  • Sans titre, etc…, Éditions Telo Martius, 2002.
  • 3A/Pour éditions, Éditions ϺЕРИΔИЈΑНИ (Serbe/français).

Outre les passages en revues (la C.A.V.E., Passe-temps, Les Carnets de L’Octéor, Deux Poètes, Doc(k)s, Action Poétique, Ousteetc…)
Outre les anthologies (Poètes dans les collèges du Var de 2000 à 2004, Les Premisses du Siècle, Éditions l’Harmattan 2012, anthologies du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève, du festival Voix Vives de Sète, chaque année, etc…)
Outre des articles sur l’art dans divers catalogues et notamment dans le Journal-Sous-Officiel de Marseille
Revue Lou Andréas, numéro spécial Antoine Simon, 2001.