Appel du large de Rome Deguergue

Appel du large de Rome Deguergue

Soir de dune
Illumination
Aveuglement

À cette heure, mon voyage aux algues brûlées
parmi les déferlantes s’échappe en fumerolles.

Au bord de l’horizocéan plane l’aile du goéland.

Prime chant – cahiers et rouleaux – flûte de Koma.

Cette nuit la lune répand une bien étrange lueur.
L’air vibre encore de la chaleur de sa propre nature.

Toute la nuit à contempler le ciel : A n d e n k e n
dans la douce absence du murmure des hommes.

Poèmes extraits de Appel du large de Rome Deguergue
© Editions Alcyone

Paru le 1er novembre 2016

Éditeur : Editions Alcyone

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.